Tournai-Ath-Mouscron

Suite au Protocole Disparition Seniors en institution mis en place par la cellule des Personnes disparues de la police fédérale, la Ligue Alzheimer ASBL initie le protocole dans le cadre du domicile. La commune de Frasnes-lez-Anvaing a dès lors décidé de prendre part à ce projet via la police de la zone des Collines.

La maladie d’Alzheimer entraîne de la désorientation spatiale et de la déambulation. Ces personnes sont donc sujettes à se perdre ou à disparaître. Il s’agit de disparitions inquiétantes pour lesquelles une intervention rapide et spécifique est nécessaire. Ce pourquoi plusieurs communes commencent à adhérer à ce protocole. De plus, 70 % des personnes atteintes de démence vivent au sein de leur domicile. Une enquête révèle que plus de 90 % des familles et des professionnels sont intéressés par le Protocole Disparition Seniors au domicile.

Celui-ci a pour but de retrouver une personne atteinte de démence en cas de disparition et ce, le plus vite possible. Il est donc primordial de débuter rapidement les recherches.

Pour ce faire, la police a besoin d’informations essentielles sur la personne portée disparue : ses signes distinctifs, ses habitudes, les endroits où elle aime se rendre ou liés à ses souvenirs, sa photographie, etc. Lors du constat d’une disparition, l’entourage, submergé par le stress ou par méconnaissance, a parfois du mal à donner ces renseignements.

Le Protocole Disparition Seniors au domicile prévoit donc l’instauration préventive d’une fiche identitaire, pour les personnes atteintes de démence, qui contiendrait ces informations. Cette fiche, qui devra se trouver dans le frigo de la personne atteinte de démence, servira à gagner du temps et à débuter les recherches avec davantage de professionnalisme en cas de disparition.

La commune d’Ellezelles a par exemple déjà adhéré à ce projet via sa boîte Senior Focus qui est exactement le même projet et qui a été mis en place par le conseil consultatif des aînés le mois dernier.