Tournai-Ath-Mouscron De nouveaux bâtiments vont être construits sur le site

La zone d’activité économique (ZAE) de Ghislenghien représente un pôle d’accueil d’intérêt majeur pour les entreprises et cela se prouve d’années en années. Sa position stratégique à proximité de Bruxelles, renforcée par un accès direct à l’autoroute A8 qui relie Bruxelles et Lille ainsi qu’un raccordement à une voie ferroviaire industrielle, lui assure une attractivité remarquable et est désormais reconnu comme un pôle économique très important dans le paysage wallon.

La zone s’étend d’ailleurs continuellement et surtout les entreprises coordonnent leurs efforts, apprennent à se connaître et collaborent. Les projets d’extension de l’entreprise Vandemoortele et d’autres sociétés sont d’ailleurs nombreux. Récemment, la société LCV a introduit à l’initiative de la Ville une demande de permis de bâtir visant à construire des halls et des bureaux pour leur PME. Ce projet sera réalisé à l’arrière des infrastructures de Vandemoortele et de l’hôtel Best Western. Des clients souhaitant occuper certaines parties du bien se sont d’ailleurs déjà proposés comme candidats.

Le mois dernier, à l’occasion de la 5e édition des journées internationales des luttes paysannes, une action de sensibilisation avait été menée sur d’anciennes terres agricoles ayant été expropriées dans le cadre de l’extension du zoning industriel de Ghislenghien et dont la gestion est du ressort de l’intercommunale Ideta.

Au total, une trentaine d’organisations agricoles, environnementalistes ou encore citoyennes avaient investi une parcelle où aucune activité économique ne s’est développée à ce jour afin de lui rendre sa vocation initiale. Symboliquement, les activistes avaient planté plusieurs choses sur la surface agricole.