Tournai-Ath-Mouscron

La Fédération Wallonie-Bruxelles a bien versé les 600.000 € à Flobecq. Le bourgmestre craignait que l’opération ne capote suite à l’intervention parlementaire du MR.

Comme promis donc, la Fédération Wallonie-Bruxelles a bien effectué un versement anticipé de 600.000 € au profit de la commune de Flobecq. Pour rappel, cette somme providentielle correspond à la totalité des loyers restants dont la FWB était redevable jusqu’en 2041 dans le cadre de la convention initiale liant cette institution au centre sportif Jacky Leroy pour l’occupation des infrastructures par l’Adeps. "Malgré les pressions exercées par une partie de l’opposition pour que la commune ne bénéficie pas d’une telle aubaine, l’argent a bel et bien été versé en début de semaine", se réjouit le bourgmestre de Flobecq, Philippe Mettens (PS).

On peut même parler de soulagement dans le chef du bourgmestre, qui n’excluait pas que cette opération bénéfique pour les finances locales puisse capoter, d’autant que le MR flobecquois et son chef de file Vincent Robin avaient activé leurs réseaux parlementaires afin d’obtenir du ministre compétent les clarifications nécessaires sur l’octroi d’un remboursement anticipatif aussi important.

D’où les reproches très virulents adressés par Philippe Mettens à son interlocuteur de la minorité lors du dernier conseil communal de l’année écoulée. "Indépendamment de ce versement, la situation financière de la commune était déjà structurellement très bonne. En témoigne le boni cumulé de 700.000 € que dégage le budget 2018 et auquel il convient désormais d’ajouter les 600.000 € provenant de la Fédération."

En réponse aux arguments développés par l’opposition flobecquoise, Philippe Mettens considère au contraire que l’obtention en une seule fois de la totalité des loyers dus au centre sportif n’a rien d’un cadeau empoisonné et qu’en termes d’indexation, il n’en résultera aucun manque à gagner car l’investissement a selon lui été "largement amorti".