Tournai-Ath-Mouscron Il est désormais possible de compléter le tableau de bord de véhicules anciens sans les dénaturer !

Les amateurs de belles carrosseries d’un certain âge, que l’on qualifiera d’ancêtres sans vouloir paraître désobligeant, ont parfois dû se résoudre à dénaturer leur véhicule pour compléter le tableau de bord qui s’avérait parfois minimaliste.

À titre d’exemple, le tableau de bord des premiers exemplaires de la VW Coccinelle n’indiquait que la vitesse et deux petits voyants lumineux pour l’huile, la dynamo et le refroidissement. D’ailleurs, lorsque ces voyants s’allumaient, il était souvent déjà trop tard.

"Cela m’a toujours choqué de faire des trous dans ces belles carrosseries ou ces peintures d’origine. Pour moi, c’est un crime !", assure Jean Pihet, tournaisien, amateur de véhicules anciens qui sont donc en circulation depuis plus de 30 ans.

Pour contrer ce problème, Jean Pihet, avec l’aide de ses associés, a développé durant trois ans VinGauge.

Il s’agit d’un boîtier électronique de mesures relié à des capteurs. Les données manquantes, telles que la pression, la température de l’huile, le voltage, le courant batterie, etc., sont ensuite transmises sans fil sur une tablette ou un smartphone et affichées en temps réel.

Jean Pihet a acheté sa première oldtimer dans le Gers, où il habitait, et il est rentré avec elle à Tournai. "C’est lors d’une panne survenue à l’occasion d’une balade en famille que m’est venue l’idée de développer un prototype de tableau de bord digital en 2013." Il a ainsi pu mettre ses compétences à exécution, lui qui est ingénieur civil en électronique et en télécommunications et qui est sorti de l’UCL en 1997.

Avec ce système , facile à installer, plus besoin de percer ni de souder. Le véhicule est ainsi respecté et le dispositif peut être retiré à la fin de la balade.

De plus, le prix de ce dispositif est accessible aux amateurs de véhicules anciens. En effet, il est possible d’acquérir VinGauge pour 500 à 800 €. Un produit qui ne trouve d’ailleurs aucune équivalence !