Tournai-Ath-Mouscron Bernard Desclée, Francis Dorpe et Bernard Demaire publient un livre sur les mémoires de Thérèse de Germiny

Les Germiny n’habiteront plus le château de Beauregard à Froyennes. Ce changement de propriétaire a permis à la famille de tomber sur de vieux documents.

"Il n’y a plus que quatre filles qui habitent en France et qui sont en train de vendre le château qui a dû être vidé. Ce sont des cousines et je leur ai demandé si elles n’avaient pas des documents intéressants à céder et nous avons reçu des choses", explique Bernard Desclée.

Ce dernier s’est associé à Bernard Demaire et à un Froyennois passionné d’histoire locale, Francis Dorpe, pour publier un ouvrage sur les mémoires de la fin de la Grande Guerre de Thérèse de Germiny. "Ses mémoires commencent le 1er août 1918, jour du décès de son père, explique le trio. Son père était général à la retraite de l’armée française depuis 1905. Il était veuf. Une de ses filles, Thérèse, avait 36 ans, était restée au château de Froyennes avec sa sœur veuve et ses deux enfants, avant que ces derniers ne quittent le château en octobre. Thérèse était responsable de la gestion du château et de l’enterrement de son père."

Thérèse de Germiny a hébergé jusqu’à 120 Froyennois dans les caves du château. "L’offensive finale des Alliés arrivant, ils sont arrivés vers le 20-21 octobre à Froyennes, et les Allemands s’accrochant de l’autre côté de l’Escaut, le front s’est stabilisé pendant deux semaines à quelques centaines de mètres du château. Et Froyennes a été bombardé."

Dans ses mémoires , Thérèse de Germiny, qui a reçu deux distinctions honorifiques britanniques, raconte l’arrivée des Alliés, le décès et l’enterrement de son père en temps de guerre… "Elle raconte comment elle faisait appel aux domestiques et au jardinier pour sauver des objets. Pour éviter que les Allemands ne les volent. Ils réquisitionnaient notamment les objets en bronze pour fabriquer des armes."

Le livre de 72 pages sera présenté le samedi 16 juin à 11 h au Foyer Saint-Eloi à Froyennes. Son prix est fixé à 20 € en souscription jusqu’au 31 mai, à 25 € ensuite, ou à 40 € pour une version cartonnée et numérotée. Les bénéfices seront versés aux œuvres sociales du Rotary club de Tournai.