Tournai-Ath-Mouscron Le groupe Monnaie citoyenne de Tournai lancera le yar à la fin de l’année. Le design des billets a été présenté

Le groupe Monnaie citoyenne de Tournai veut aider les petits commerçants à travers l’utilisation d’une monnaie complémentaire à l’euro, une monnaie ancrée dans les valeurs locales auxquelles ils s’identifient. Il a dès lors initié son projet il y a un an et demi, avec aujourd’hui la présentation des billets du yar (argent en picard).

"Nous avions contacté des écoles d’art de Tournai, l’école des Beaux-Arts et l’Institut Saint-Luc, parce que nous ne voulions pas que les billets ressemblent à des tickets de métro. 62 étudiants et un particulier ont décidé de participer au concours que nous avions lancé", explique Patrick Adam.

Six visuels ont été retenus et proposés aux citoyens qui ont voté. C’est le projet de Méghane Wypych, 22 ans et étudiante à l’Institut Saint-Luc en section Publicité, qui a recueilli le plus de voix. "Je voulais des billets gais, colorés et festifs , explique-t-elle. Sur les billets, du côté recto, on retrouve des symboles de Tournai : le pont des Trous, la cathédrale, le beffroi et la halle aux draps. Sur le verso, on retrouve des éléments qui caractérisent Tournai : la bière, les produits locaux, le côté festif…"

À un coin de chaque billet se trouve une partie du blason de Tournai. En mettant quatre billets les uns à côté des autres, apparaît le blason de Tournai.

"Nous continuons à démarcher des commerçants et à créer notre réseau, explique Kevin Himpens. Des contacts préliminaires ont été établis et ils sont encourageants."

Les commerçants de l’entité de Tournai et même en dehors de l’entité peuvent participer. Les commerces peuvent servir de bureau de change, et le principe est simple pour le client souhaitant obtenir des yars : un yar contre un euro.

"Puis, ce sera l’étape du financement de l’impression", enchaîne Jean-Yves Hansart. "Ce sont des billets sécurisés pour éviter les falsifications. Cela demande des moyens. Nous pensons lancer un financement participatif, à partir de fin septembre. Le but est de récolter quelque 5.000€."

Il s’agira ensuite, une fois les fonds récoltés, d’imprimer les billets.

Le groupe Monnaie citoyenne de Tournai est aidé, dans ces démarches, par l’association Financité. Neuf monnaies locales circulent aujourd’hui en Wallonie. La dixième pourrait bien être le yar. Elle est attendue à la fin de l’année.