Tournai-Ath-Mouscron

Trois conseillers de l’opposition laissent entendre que des ouvriers communaux auraient réalisé des aménagements dans une habitation privée.

Polémique dans la cité de Magritte où trois mandataires de l’opposition ont profité du conseil communal pour interpeller la majorité sur des travaux qui auraient été réalisés par des ouvriers de la Ville dans un commerce de la Grand-Rue. Il s’agit, en réalité, d’une boutique éphémère dont la gestion est du ressort de l’agence de développement local. L'ADL octroie depuis peu des primes dans le cadre de la redynamisation du commerce lessinois. Le centre-ville comprend, il est vrai, un nombre de cellules vides à reprendre ou à rénover s’avérant supérieur à la moyenne.

Isabelle Privé (PS), Eddy Lumen (PS) ainsi que Christian Lepoivre (Libre) ont interpellé l’échevine du Commerce afin d’obtenir des précisions sur l’importance des travaux entrepris, le nombre d’hommes mobilisés, de jours prestés ou encore l’équivalent financier.

« Le collège s’est bien gardé d’annoncer que l’intervention de la commune s’étendrait à la mise à disposition, en faveur du propriétaire ou du locataire de ces cellules inoccupées, d’ouvriers du service des Travaux pour y effectuer des aménagements. Le personnel communal ne peut prester pour des privés, ni pour des asbl communales qui, bien qu’autonomes, ne peuvent être sollicitées pour de telles prestations car celles-ci disposent de leurs propres moyens et personnel”, croient savoir les trois conseillers de la minorité. Ces derniers entendent transmettre le dossier aux autorités de tutelle tout en réfléchissant à l’opportunité d’introduire un recours.

Du côté du collège, on dément catégoriquement ces accusations: “La gestion de cette cellule commerciale est effectivement du ressort de l’ADL mais le contrat de gestion qui lie cet organisme à la Ville prévoit spécifiquement le recours aux services communaux”, commente Line De Mecheleer (PS).

Pour l’échevine libérale compétente dans cette affaire, il n’y a donc pas lieu d’attiser une quelconque polémique en la matière, sinon à des fins purement politiques et électoralistes.