Tournai-Ath-Mouscron

Pour la 12e année consécutive, les artisans belges étaient invités à se faire connaître par le biais du concours La Vitrine de l’artisan afin de promouvoir l’artisanat auprès du grand public et de susciter des vocations pour ce secteur auprès des jeunes. En Belgique, il y a sept ans, on dénombrait 271.055 entreprises actives dans le secteur de l’artisanat. Le talent n’a pas disparu. Bien au contraire ! Et il ne manque pas dans notre région.

Mais le tout est souvent de franchir le cap du dépôt de la candidature dans ce type de concours pour être projeté à l’avant-scène.

L’exemple leuzois devrait inciter ceux qui ont encore des doutes à les balayer pour s’offrir, à moindre frais, la vitrine gratuite qui leur est offerte. Thierry Busine, fabricant-artisan de mobilier en rotin et bambou traditionnel et contemporain a franchi le pas. Et il ne le regrette pas, vu qu’il est lauréat du concours La Vitrine de l’artisan . Il fait évidemment la fierté de sa ville où sa famille est bien ancrée.

Chez les Rotin Degroote, il représente depuis dix-neuf ans la 6e génération de fabricants-artisans de mobilier en rotin et bambou traditionnel et contemporain. Il est le dernierr en Belgique.

C’est par la génération précédente qu’il a été formé et qu’elle lui a transmis tous les secrets de fabrication. Sa maîtrise du travail de ce matériau particulier qu’est le bâton de rotin et tout le processus de fabrication du mobilier ont été acquis grâce aux années d’expérience.

"Le gros bâton de rotin tel que nous le travaillons, selon la technique ancienne de cintrage à la vapeur, donne à mon métier son caractère unique en Belgique. Nous le travaillons depuis sa forme brute jusqu’à sa finition sans aucun autre intervenant, y compris la confection des coussins pour les sièges au sein de notre propre atelier", avance celui qui a été retenu parmi une dizaine de candidats au niveau national.

Le travail de Thierry Busine peut être découvert sur le site www.rotin-degroote.com