Tournai-Ath-Mouscron Jean-Louis Claux s’est retiré de la liste MR, fustigeant l’attitude de Marie-Christine Marghem, qui n’a pas tardé à répondre.

Le conseiller communal MR Jean-Louis Claux a posé un fameux lapin à son groupe, vendredi soir. Il s’est retiré de la liste MR alors qu’il était annoncé en 6e position. Il ne supporte visiblement plus la tête de liste, Marie-Christine Marghem, à qui il reproche d’être une "menteuse". Il déplore que des mandats promis ne lui aient finalement pas été attribués et il dépose plainte contre Marie-Christine Marghem auprès du MR.

La réponse de la principale intéressée est cinglante. "Ce sont des propos lamentables de la part de quelqu’un qui a été un boulet pour le MR pendant vingt-quatre ans", lance Mme Marghem. "Il était en 6e position sur la liste. Il avait une voie toute tracée pour terminer en beauté. J’ignore ce qu’il envisage mais après vingt-quatre ans, on l’a soutenu jusqu’au bout, même malade. En fait, la seule chose qui l’intéressait, c’était les mandats rémunérés. Il nous a harcelés avec cela à partir des années 2000. J’étais loin d’avoir mon positionnement au MR à cette époque mais cela n’a fait que croître ensuite."

Et Marie-Christine Marghem d’ajouter : "J’ai des traits de caractère qui ne sont pas toujours plaisants, je le sais, mais je ne promets jamais rien à personne. Ça, c’est clair."

La tête de liste MR pour les prochaines élections communales à Tournai comprend mieux le silence de Jean-Louis Claux ces dernières semaines. "Il s’est dit candidat quand on a appelé tout le monde il y a un an. Nous avions reçu des réponses, dont la sienne. Il y a trois mois, je lui ai demandé son degré d’implication vu son état de santé. Il m’a dit qu’il serait impliqué comme lors des élections précédentes. Mais je n’ai plus eu de nouvelles de sa part ensuite. J’ai téléphoné, envoyé des SMS, il s’est claquemuré dans un mutisme. Cela fait quinze jours qu’on lui demande s’il est candidat mais il ne répond pas."

Jean-Louis Claux ne répondra jamais. Mais Marie-Christine Marghem ne s’en fait pas. "Nous allons allégrement rebondir et trouver un nouveau candidat. C’est un non-problème et un non-événement. Nous avions assez de candidats pour faire deux listes. C’est juste triste pour lui de terminer comme ça. Ça manque d’élégance et de dignité."