Tournai-Ath-Mouscron La police avait pu suivre à la trace un voleur qui avait perdu son butin tout au long de sa fuite

Le tribunal correctionnel de Tournai a récemment condamné Jillian W. à une peine d’emprisonnement par défaut de dix mois ferme. L’homme a ainsi été reconnu coupable d’un fait de vol commis le 8 février dernier au sein de la cité des Hurlus.

Un fait qui lui aura d’ailleurs valu le surnom de Petit Poucet donné par les forces de l’ordre. Il faut dire que, vu les faits et les circonstances, il aurait été difficile de ne pas faire allusion au célèbre conte de Charles Perrault.

Jillian s’était ainsi attaqué au restaurant La Cloche, situé au sein de la rue de Tournai à Mouscron, durant la nuit du 8 février dernier. Il était alors accompagné d’un autre individu. Les deux hommes n’auront alors pas véritablement fait preuve d’une très grande discrétion puisqu’ils auront réussi à déclencher l’alarme de sécurité de l’établissement.

Les agents de police sont alors très vite arrivés sur place. Ils ont ainsi pu, dans un premier temps, mettre la main sur le comparse de Jillian qui s’était réfugié au sein du local technique du restaurant. La police s’est ensuite rendu compte qu’un autre individu avait pris part à ce cambriolage et qu’il avait réussi à prendre la fuite.

"Il n’aura cependant pas bien fallu longtemps aux forces de l’ordre pour lui mettre la main dessus", détaillait le représentant du ministère public lors de l’audience où Jillian brillait par son absence. "Et pour cause, les policiers ont pu suivre Jillian suite aux pièces qu’il avait perdues tout au long de sa fuite. Cela les a menés jusqu’à un carrefour. Les policiers ont alors entendu à cet endroit du bruit venant des broussailles."

Après vérification , il s’agissait en fait de Jillian qui jouait avec la caisse enregistreuse fraîchement volée. "D’autres objets ont également été retrouvés, dont des nappes", explique encore le représentant du ministère public. "Entendus, les deux individus ont expliqué qu’ils avaient bu pas mal avant de passer à l’action."

Condamné par défaut, Jillian a désormais 15 jours pour faire opposition au jugement rendu par le tribunal à partir du moment où ce dernier lui aura été signifié.