Tournai-Ath-Mouscron Dimanche dernier au niveau de la rue du Boclé, un conducteur avait été interpellé pour un écart de conduite dangereux.

Il avait été inculpé pour coups et blessures involontaires. En état d'ébriété, tout comme son passager, ils avaient tous deux été libérés sous conditions, notamment celle de ne plus boire.

Le juge a estimé qu'il n'y avait pas volonté de coups et blessures. Il s'agit d'une décision temporaire qui peut encore évoluer selon l'instruction.

Les deux jeunes hommes, de 22 et 23 ans, sortaient du Modjo vers 6h du matin. Leur consommation d'alcool était telle que le passager ne se souvenait même plus avoir été dans cet endroit. Ils avaient rencontré deux Français, ceux-ci avaient demandé à venir avec eux dans le véhicule.

Sur la route, le conducteur a pris un rond-point de manière assez abrupte. Les deux Français ont alors demandé de quitter le véhicule. Une fois les Français sortis, la voiture disparait. Un des deux Français a alors décidé de faire du stop au milieu de la route sur une zone hachurée.

La voiture des deux jeunes a refait surface et un coup de volant a été donné vers l'auto-stoppeur. La victime a été touchée sur le flanc du véhicule, ce qui lui a valu dix jours d'incapacité de travail. La voiture a continué sa route.

Un policier, qui venait de finir son service a vu la scène et prévenu ses collègues. La voiture était garée plus loin, les occupants s'étant tout de même rendu compte que quelque chose de grave venait de se passer. Ils sont restés assez longtemps en cellule de dégrisement.