Tournai-Ath-Mouscron Simon Varrasse (Ecolo) a déploré l’absence de la bourgmestre au conseil de zone

Le 7 mai dernier, une réunion du conseil de la zone de secours, regroupant les différents bourgmestres de Wallonie picarde, était programmée avec, notamment à l’ordre du jour, la question de la construction de la nouvelle caserne à Évregnies. L’occasion dès lors pour Brigitte Aubert, bourgmestre de la cité des Hurlus, de défendre la motion relative à l’avenir et à la qualité des services de secours sur le territoire de Mouscron, votée à l’unanimité par le conseil communal lors de la séance du 26 février dernier.

"Je n’étais pas présente lors de ce point inscrit au conseil de zone, explique Brigitte Aubert. Le conseil de zone a pris la décision de construire la caserne à Évregnies. Les réponses que la zone de secours a apportées à nos questions sont claires et rassurantes. Le maintien de la caserne de Mouscron avec une partie des professionnels qui pourront assurer les départs ambulances est un élément déterminant pour la population mouscronnoise."

Simon Varrasse, conseiller communal Ecolo , dresse un constat. "Notre motion n’a donc pas été défendue !, déplore-t-il . On vote une motion à l’unanimité et quand ce point passe au conseil de zone, la Ville n’est pas représentée. Je trouve cela assez hallucinant ! De plus, dans les réponses qui ont été apportées, il n’y a rien de neuf par rapport à la dernière fois. Cela veut donc dire que l’on va s’asseoir sur notre motion ?"

Si Brigitte Aubert assure avoir bien défendu la motion, elle explique qu’Alfred Gadenne avait déjà validé par le passé l’emplacement des nouvelles casernes.

"Les dossiers ne sont cependant pas finalisés et j’insiste sur ce point. Cependant, les décisions doivent être prises ensemble avec tous les autres bourgmestres. Il faut penser à une activité commune !"