Tournai-Ath-Mouscron

Dire que tout va bien à Mouscron en termes de criminalité serait un euphémisme.

Comme toutes les villes transfrontalières, Mouscron subit aussi cette délinquance qui franchit trop facilement cette frontière en toute impunité.

Mais les policiers Mouscronnois semblent rentrer parfaitement dans le cadre de leur plan zonal sécurité établi pour la période 2014-2017.

Rien qu’en comparant les chiffres de janvier 2016 à ceux de janvier 2017, le bilan penche dans le vert. Dans certains domaines, les mesures prises dans le cadre des événements terrorristes et le déploiement des forces sur le terrain ont probablement joué aussi leur rôle.

En matière de sécurité routière notamment, le bilan est, jusqu’à présent positif. La campagne Bob et l’omniprésence des policiers sur la zone lors de contrôles portent leurs fruits.

L’insécurité routière était un point qui figurait en premier lieu dans le plan zonal.

En janvier 2017, un premier bilan laisse entrevoir une baisse de 33 % par rapport à janvier 2016 des blessés graves dans des accidents de la route, pour moins 36 % au niveau des blessés légers. Seuls les accidents avec délit de fuite augmentent de 31 %. Ce constat suit la courbe nationale dans ce domaine. En 2014, les délits de fuite après des accidents de la circulation représentaient environ 16 % des cas.

Les vols dans les habitations étaient aussi une préoccupation des autorités policières. La prévention n’est certainement pas étrangère à la baisse de 36 % enregistrée par rapport à janvier 2016. Mais le chiffre de 23 constats reste un phénomène inquiétant quand même. Le commerce semble moins touché par les voleurs durant cette même période car on n’enregistre qu’un fait commis en janvier 2017 par rapport à l’année précédente. En matière de vols dans les véhicules, la baisse des plaintes pour la même période d’une année à l’autre est de moins 68 %, soit un passage de 59 à 19 faits. Il n’en reste pas moins que de nombreux vols de documents dans des véhicules sont encore régulièrement enregistrés. D’où l’obligation de rappeler les règles élémentaires en matière de prévention.

La police, dans son plan zonal, avait placé les vols avec violence dans ses priorités. Et en ce mois de janvier 2017, l’année s’annonce bien, car aucun vol hors voie publique n’a été porté à leur connaissance, tandis que trois ont bien été enregistrés sur la voie publique. C’est deux de moins qu’en 2016 à la même époque, mais ce sont trois de trop.

À ce sujet, les caméras de surveillance pourront permettre de renforcer la lutte, voir de retrouver les auteurs de ces délits.

En général, le bilan chiffré des faits délictueux enregistrés sur la zone de police de Mouscron est en baisse. La criminalité des faits liés aux véhicules baisse de 45 %. Celle des vols de 37 %.

Cela ne forcera certainement pas les policiers hurlus à baisser la garde. Bien au contraire. Cela prouve aussi que les mesures prises ces derniers mois portent leurs fruits.

Y.B