Tournai-Ath-Mouscron

Kevin Dekoster est un jeune mouscronnois de 18 ans. Très jeune, il a ressenti une passion pour les sons, la musique. Pas aidé par la nature, Kevin Dekoster ne bénéficie pas du sens de la vue, il n’a cependant pas baissé les bras pour régaler son sens de l’ouïe et celui des autres.

"J’ai commencé il y a dix ans environ. L’initiation est d’abord venue avec ma grand-mère. Elle m’a également poussé à continuer. Je n’ai jamais appris le solfège, mais l’envie était là", explique le jeune pianiste.

Le désir et la persévérance sont de bons ingrédients de la réussite, ici il fallait y ajouter des techniques spécifiques. "C’est avec Colette Lanssens que j’ai continué. On a travaillé avec un dictaphone. On écoutait d’abord les sonorités créées par la main droite et ensuite la main gauche. Il faut tout apprendre par cœur, mais on s’habitue."

Kevin Dekoster se produira ce vendredi 17 novembre à 19 h à la Grange. C’est dans le cadre des 10 ans du pôle égalité des chances qu’aura lieu ce récital. Une jeune fille l’accompagnera avec un violoncelle, ensuite il jouera seul. Entre autre, un prélude et une danse lente sont prévus.

"C’est un loisir, mais il est très présent dans ma vie. Je ressens vraiment des émotions se dégager. D’un morceau à l’autre, en fonction des mélodies, on peut vraiment s’émouvoir de manières différentes. Plus jeune, j’aimais beaucoup imaginer des choses en écoutant diverses musiques", ajoute Kevin Dekoster.

Le jeune hurlu a également d’autres passions. "J’aime beaucoup de choses. Tout simplement être avec les gens c’est du plaisir. J’ai aussi un attrait pour la littérature, j’aime bien écouter des livres audio."

Colette Lanssens ressent son engouement. "Il adore la musique et il est très rigoureux. Tout retenir pour jouer n’est parfois pas facile. Personne ne voulait le prendre, mais j’ai accepté. La musique fait partie de sa vie, c’est indéniable."