Tournai-Ath-Mouscron

Sorti sur civière puis évacué en ambulance ce samedi soir à la 65e minute du match Pays Vert-Beloeil (4-2), l'attaquant beloeillois Quentin Van Waeyenberge s'en tire bien. Il ne souffre que d'un gros hématome.

On avait craint le pire pour Quentin Van Waeyenberge samedi soir quand l'attaquant de Beloeil s'écroulait suite à un choc avec le portier du Pays Vert, Arnaud Mercier. Les deux joueurs se disputaient le ballon et en dégageant, le gardien a heurté le tibia de Quentin. On soupçonnait d'abord une fracture tibia-péroné mais il n'en est heureusement rien.

"Je n'ai ni fracture ni même de points", indique Quentin Van Waeyenberge ce dimanche. "Je souffre juste d'un gros hématome et je devrai rester au repos pendant quinze jours. Il faudra mettre de la glace et prendre des antidouleurs. Je suis content parce que je pensais que c'était plus grave. Pendant une bonne trentaine de minutes, j'ai vraiment eu très mal et d'ailleurs, dans l'ambulance, il a fallu que je prenne un antidouleur. J'avais une grosse boule au niveau du tibia et je me demandais ce qui se passait. Mais tant mieux, je sais déjà marcher. J'ai vraiment eu peur que ma saison soit finie."