Tournai-Ath-Mouscron L’organisation d’un marché constitue une étape supplémentaire vers une consommation raisonnée

L’heure est au retour aux sources, à des produits de qualité et à l’encouragement des circuits courts. Ainsi, un marché fermier sera mis sur pied ce samedi 9 juin de 10 h à 17 h depuis les locaux de la communauté la Poudrière, rue Neuve Chaussée. Cette initiative vise à promouvoir les producteurs et les produits locaux du territoire des plaines de l’Escaut. Le but est de découvrir ou de redécouvrir des produits savoureux à un prix accessible.

"La collaboration avec des producteurs locaux s’est matérialisée notamment par la création d’un GAC, un groupement d’achats en commun, baptisé le court-circuit, qui comme son nom l’indique développe des achats groupés, souligne Yves Dosimont, responsable de la Poudrière. À un moment, avec Ecolo Péruwelz et le groupe d’action locale des plaines de l’Escaut, nous avons décidé d’aller encore plus loin et d’organiser un petit marché mettant en valeur les producteurs locaux. Nous avons alors proposé à dix producteurs du cru ainsi qu’à des artisans d’exposer leur savoir-faire sur notre site."

Pour l’occasion , le magasin de seconde main de la Poudrière sera accessible de 10 h à 12 h tandis que durant toute la journée, un magasin de jardin sera lui aussi aménagé pour le public. "Ce magasin de jardin comprendra par exemple de l’outillage, toujours en seconde main, précise Yves Dosimont. Sur le site, pour rappel, nous avons développé depuis un moment déjà un espace de permaculture. Le public aura la possibilité de le visiter."

Sur ce marché fermier, vous apprécierez les légumes de saison, pains, volailles, produits laitiers, confitures mais aussi des bières.

Pour le grand public, l’événement permettra de découvrir une communauté de vie où l’humain redevient priorité et qui a fait du partage une véritable manière de vivre.

Des histoires seront également contées, afin de passer un bon moment, en famille ou entre amis.

Le but de Christian Van Elsuwé est de lancer un groupe qui crée son alimentation

Ne serait-il pas possible de manger plus sain et moins cher ? Et pourquoi pas à Péruwelz ? Ces interrogations, Christian Van Elsuwé se propose de les lever lors d’une animation organisée à Bon-Secours ce samedi.

"L’idée est d’inciter les gens à travailler ensemble, au sein d’espaces partagés comprenant notamment des fruits et des légumes, du petit élevage et même du poisson. Au chemin de Wiers à Péruwelz, nous travaillons déjà sur une parcelle de 13 ares appartenant à un boucher péruwelzien et nous en avons encore deux autres à investir, à Bernissart notamment. Le but serait d’y développer la permaculture. "

Ce projet, dont les contours seront exposés samedi, vise à encourager plusieurs productions : légumes et fruits en Walipini (serres enterrées), arbres fruitiers en serres semi-enterrées, fromagerie et charcuterie communautaires, poissons, crustacés… "Les poissons, par leurs déjections, produisent gratuitement de l’engrais, ce qui s’avère très intéressant. Développer une petite pisciculture peut s’envisager. Il faut globalement que nous puissions en finir avec tous les produits chimiques. Il y a moyen de manger plus sainement, près de chez soi, en cultivant à son rythme, que ce soit en travaillant trente minutes ou deux heures, in dique Christian . Ensuite, nous espérons donner aux gens l’envie de s’y mettre, montrer qu’on peut réaliser de belles choses à Péruwelz et dans ses environs."

Bref, le projet mené par Christian a pour but de lancer un groupe qui crée son alimentation. Et celles et ceux qui ont déjà une certaine expérience peuvent montrer la marche à suivre et donner des conseils à d’autres. Rendez-vous ce samedi 9 juin à 18 h 30 sur la plaine des Sapins pour en savoir plus.