Tournai-Ath-Mouscron Radars, chicanes et voiries font partie du plan d’investissement communal

Les travaux prévus dans le cadre du plan d’investissement communal (PIC) 2013-2016 ont été réalisés un peu partout dans l’entité de Péruwelz ou sont en passe de l’être. Ces travaux, subsidiés à 50 % par la région wallonne, visent à sécuriser les voiries et donc à protéger les usagers en réduisant la vitesse.

"Et les chantiers concernent surtout les villages de l’entité", indique le bourgmestre, Daniel Westrade. "Au-delà des radars préventifs que nous avons pu installer, il y avait une dizaine de travaux réservés à la sécurité routière, comme des aménagements de chicanes ou de ronds-points."

Les travaux ont été étudiés par le département voiries de la ville et sont réalisés par la firme TRBA, dont le siège social se situe par ailleurs à Péruwelz. Et le Hit (Hainaut ingénierie technique) apporte son expertise.

"Nous avons aménagé des trottoirs au Clos des Hauts Trieux derrière la gare. Les aménagements sécuritaires englobaient aussi l’installation de seize radars préventifs. Nous avons privilégié des endroits sensibles pour placer des radars et des chicanes", explique Willy Detombe, échevin des Travaux subsidiés. "Au total, nous avons investi pour plus de 1,5 million sur la période 2013-2016."

Les voiries choisies sont reliftées par la pose d’un hydrocarboné (tarmac) ou par le remplacement de dalles de béton défectueuses. Les joints des dalles et les fissures sont traités de façon à éviter les infiltrations d’eau pendant les périodes de gel. "Bientôt, nous ferons procéder à des travaux rue Flament à Péruwelz, toujours en lien avec la sécurité."

L’échevin précise aussi que plusieurs rues devaient faire l’objet de chantiers, mais comme il n’y avait pas urgence, elles y auront droit plus tard. "Seul le projet rue Castiau, près de Saint-Charles, a été abandonné."

Dans ce Pic ne figurent pas uniquement des travaux de voiries. Ainsi, pour la période 2017-2018, la ville va investir pour 400.000 euros, dont 50 % subsidiés, dans l’extension et la rénovation de la crèche les Marmots. "L’extension sera de l’ordre de dix-neuf places, portant ainsi la capacité totale d’accueil sur l’entité à 98 places", souligne encore le bourgmestre.

Le chantier sera achevé dans une semaine devant l’école

Toujours dans le cadre du Pic 2013-2016, la commune a fait procéder à des travaux d’aménagement du parking de l’école communale de Callenelle et du passage piétons. "Ce dossier se chiffre à 87.000 euros, dont la moitié à charge de la ville", explique Daniel Westrade. "Ce dossier comprend aussi un cheminement vers la nationale et le quartier tout proche du Marais."

L’objectif était de favoriser la sécurité des enfants fréquentant l’école, mais aussi d’aménager ce parking souvent utilisé, notamment lors de manifestations organisées à la maison de village de Callenelle. "Le parking aura une capacité de 23 places, dont une réservée aux personnes à mobilité réduite", précise l’échevin Willy Detombe.

Ce dernier signale au passage que dans le cadre du Pic 2017-2018, en plus de la crèche Les Marmots, les travaux prévus consisteront au remplacement des glissières de sécurité sur plusieurs ponts, tandis que les aménagements sécuritaires vont se poursuivre sur Péruwelz, mais aussi et surtout dans les villages. "Nous avons aussi inscrit 25.000 euros au budget 2017 pour la rénovation des trottoirs de l’entité", conclut l’échevin.