Tournai-Ath-Mouscron

Yves Wuilpart en reprendrait bien ! Présent sur les bancs du conseil communal de Péruwelz depuis 2000, le conseiller Ecolo avait sollicité une dérogation pour pouvoir se représenter en 2018.

"Je viens de l’obtenir. La règle, chez Ecolo, c’est qu’après avoir exercé deux mandats, la personne doit obtenir un accord pour poursuivre. Je vais achever mon troisième mandat en 2018 et il s’agit donc de ma deuxième dérogation."

L’élaboration de la liste est en cours. Un vote devra encore avoir lieu en interne afin de déterminer qui figurera aux places éligibles.

"Ce vote secret des membres interviendra sans doute début juin", précise Yves Wuilpart. "Il devrait y avoir quelques nouvelles têtes mais aussi des gens qui se sont déjà présentés. En 2000 et en 2006, nous avions éprouvé quelques difficultés à constituer une liste complète. Mais en 2012, il n’y a pas eu de soucis. Et actuellement, nous avons déjà les trois-quarts des noms. Il nous reste un an. Dès lors, ça ne devrait pas poser de problèmes."

Yves Wuilpart figurera parmi cette liste. Mais à quelle position ? Il est en tout cas candidat à la première. "Oui, je suis disposé à rempiler et à être tête de liste. Mais de toute façon, le vote interne décidera."

Depuis plus de 15 ans, sur les bancs du conseil péruwelzien, Yves Wuilpart a toujours veillé à mener une opposition constructive tout en n’hésitant pas à dénoncer des faits qui lui semblaient inacceptables, comme la pollution du zoning de la Hurtrie.

Mais son objectif, et celui de la locale de Péruwelz, serait de doubler la mise en envoyant deux représentants au conseil. "Je pense que je m’en suis bien sorti, mais être seul à monter au front n’est pas toujours évident", conclut-il.