Tournai-Ath-Mouscron Un homme s’en est pris à sa fille après ne pas avoir eu assez de viande à manger.

C’est suite à un fait de violence familiale qu’Emmanuel, un homme âgé de 44 ans et originaire de Bruxelles, se retrouvait à la barre du tribunal correctionnel.

En retenant la roue du vélo de sa fille de 14 ans, le prévenu lui a causé une sérieuse blessure au niveau du bras.

Deux ans après les faits, Emmanuel était formel, il n’est pas l’auteur de cette blessure. "Je n’ai jamais porté de coups à mes enfants, assurait-il. De plus, j’ai lu dans le dossier que l’ancien proviseur de ma fille avait été témoin de la scène alors qu’il n’était pas présent au moment de la scène." C’est en réalité le directeur de l’école de sa fille qui a prévenu les autorités en voyant sa blessure.

De plus, comme le révélait Éric Delhaye, procureur du Roi de la division de Tournai, tout avait démarré suite à une dispute entre le prévenu et sa compagne.

"Monsieur était en colère parce que sa compagne n’avait pas assez d’argent pour acheter de la viande pour tout le monde et elle en avait alors acheté en priorité pour les enfants. Voilà à cause de quoi tout a démarré. L’audition filmée de sa fille nous a appris des choses horribles notamment que quand papa a bu, il tape sans s’en rendre compte."

Six mois de prison étaient requis tandis que le prévenu sollicitait son acquittement. "Si vous deviez me condamner, je poursuivrais l’ancien proviseur de ma fille car tout a démarré à cause de lui", lançait le prévenu au tribunal. Des propos évidemment surprenants et qui ont eu le don d’énerver le tribunal.

"Heureusement que ces gens sont là !, l’avertissait Julie Cowez, présidente du tribunal. Sans cette personne, ce fait n’aurait jamais été connu. D’autant plus que votre fille et sa maman avaient finalement décidé d’abandonner les poursuites."