Tournai-Ath-Mouscron

Dans la nuit de vendredi à samedi, Crosstraining factory, salle de sports située à Quevaucamps, a été la proie des flammes. L'origine du sinistre est criminelle. Le ou les auteurs ont utilisé des pneus qui se trouvaient au fond d'une cour. Ils les ont jetés sous le comptoir pour mettre le feu. Auparavant, ils étaient passés par l'arrière de cette cour et ont arraché le bas de la porte d 'entrée de la salle pour arriver à pénétrer dans les locaux.

Sur les réseaux sociaux, les réactions de soutien et d'indignation n'ont pas manqué.

"Nous avons ouvert il y a deux ans et le concept a séduit très vite ", indique Thiery Marlière, qui gère le site avec Giuseppe et David La Corte. "C'était devenu comme une grande famille et des tas de gens sont secoués. Nous avons suscité des jalousies aussi, on dirait, au vu de ces faits. Les auteurs sont des gens du coin car il fallait connaître les lieux. Il y a une ruelle pas loin et ils sont passés ensuite par un jardin avant d'escalader le mur de la cour."

Les trois associés avaient agrandi le site l'an dernier et la nouvelle aile a elle aussi été touchée. Le matériel ne sera sans doute plus utilisable en raison notamment de la suie qui s'est déposée sur de nombreux engins.

Les gérants du site ont été prévenus par une personne occupant un garage tout proche samedi matin. Les pompiers sont ensuite intervenus.

"Les faits se sont produits après minuit puisque nous étions encore sur place à ce moment", confie Thiery.

Les associés espèrent pouvoir rouvrir leur salle le plus rapidement possible mais une enquête va être menée et la procédure administrative suivra son cours. "Sincèrement, nous ne savons pas qui soupçonner. Mais cet incident ne va pas nous démotiver, au contraire. Nous allons revenir, plus forts encore. Et dans les meilleurs délais", assure Giuseppe La Corte.