Tournai-Ath-Mouscron

Nordex a présenté son projet de parc éolien. L’opposition est très vive

QUARTES – THIMOUGIES La présentation du projet éolien de Quartes-Thimougies devait être animée. Et elle le fut.

La réunion publique préalable à l’étude d’incidences s’est tenue ce mercredi soir à la ferme du Préau à Thimougies. Dans un premier temps, le société Nordex a présenté son projet : de quatre à cinq éoliennes entre Quartes et Thimougies, sous la chaussée de Frasnes, d’une hauteur maximale au bout des pales de 5 m et d’une puissance nominale maximale de 2,5MW. Un projet qui peut encore être modifié. Ou annulé, espère la majorité du public présent.

Un représentant du bureau CGS a ensuite évoqué le déroulement de l’étude d’incidences.

Pendant ces exposés, des riverains de Quartes, Thimougies et Montroeul-au-Bois ont brandi des affichettes démontrant leur désapprobation vis-à-vis du projet. La réunion est devenue ensuite de plus en plus houleuse.

En quelques mots, les habitants craignent surtout l’impact paysager et la dévalorisation financière des maisons. “J’entends tout cela mais je vous demande de penser à vos enfants plus tard” , lance Louis Mariage, un habitant de Thimougies en faveur du projet, applaudi par quelques participants.

Mais ce sont surtout les personnes opposées au projet qui reçoivent une ovation. Un habitant d’Ère, Hubert Couplet, évoquera le projet TAB, (Tournai-Antoing-Brunehaut). “Ma première réaction était du type Nimby. Puis, j’ai vu les arguments contre. Pour réduire les émissions de CO2 , il faut peut-être tout d’abord mieux travailler l’isolation. Et puis, la meilleure énergie est celle que l’on n’utilise pas. Quant aux certificats verts, ils sont d’une injustice sociale flagrante. C’est un système d’une parfaite aberration. Et puis forcer l’éolien, c’est du non-sens.”

À la sortie de la réunion, un participant finira par lancer à un habitant de Thimougies. “Vous avez voulu un moulin et on vous en donne cinq. Vous devriez être heureux.”



© La Dernière Heure 2012