Tournai-Ath-Mouscron

Le ministre parle d'insinuations malsaines de la part du bourgmestre de Beloeil.

Le dossier du passage des poids lourds sur la RN 527 entre Ath et Grandglise a déjà fait couler pas mal d'encre.

Dans un communiqué, le ministre wallon de la Mobilité, Carlo Di Antonio (CDH), dénonce les propos du bourgmestre de Beloeil, qu’il considère comme "des insinuations malsaines et bien éloignées de la réalité."

L’expression "Après moi les mouches" peut également résumer la position de Luc Vansaingèle (PS), selon le ministre.

En juin dernier, le ministre Di Antonio a adressé un courrier au bourgmestre de Beloeil lui rappelant qu’une interdiction de circulation devait être motivée par une objectivation de l’accroissement du trafic et que les initiateurs de l’interdiction devaient proposer un itinéraire de déviation qui soit accepté par l’ensemble des autorités locales environnantes concernées.

"Dans les faits, aucun de ces éléments ne figurait dans le dossier qui a été présenté puisque le bourgmestre de Beloeil a sollicité une interdiction de circulation de manière unilatérale, sans aucune concertation préalable avec l’ensemble de ses voisins et donc, sans remettre de proposition de déviation concertée", est-il indiqué dans le communiqué.

Afin d’objectiver la situation de la RN527, le ministre de la Mobilité a sollicité un comptage du charroi. Cette analyse est actuellement en cours. Les résultats seront connus prochainement.