Tournai-Ath-Mouscron Le chantier reprendra en octobre à cause d’erreurs dans le marché public. 

Le chantier de la route de la Laine à Mouscron ne va pas reprendre en septembre. Un nouvel épisode dans cette saga.

"Il me revient cependant que le dossier va connaître un nouveau contretemps car le chantier doit être remis en adjudication", lance la députée wallonne Mathilde Vandorpe (CDH). "En effet, aucune des offres reçues n’a été retenue par le SPW. Il me revient que la faute est partagée par le SPW et les entrepreneurs, les premiers ayant omis des postes et les seconds ayant modifié les quantités du métré. Cette remise en adjudication bouleverse naturellement le calendrier annoncé de reprise des travaux au mois de septembre prochain."

Mathilde Vandorpe craint notamment que les délais soient dépassés pour conserver les subsides du fonds européen Feder.

Mais le ministre wallon des Travaux publics, Carlo Di Antonio, se montre rassurant sur tous les plans. "Il convient tout d’abord de rappeler que l’entièreté des fonds européens prévus pour le projet de la route de la Laine a déjà été dépensée lors de la réalisation des phases précédentes. Le dernier volet à exécuter avant la mise en service de la route est donc imputé entièrement sur le budget du SPW. Il consiste en la réalisation d’un pont giratoire au niveau de la chaussée de Luingne, permettant la continuité de la N518 et la sécurisation des accès et sorties entre la N518 et la chaussée de Luingne."

Carlo Di Antonio confirme par ailleurs que les documents du marché public étaient problématiques. "Mes services ont opté pour une réadjudication rapide afin de consolider les documents de marché et de repartir d’une situation saine du point de vue technique, juridique et administratif, ceci dans le but d’éviter les cas de recours, qui ne feraient que ralentir les procédures et reporter d’autant les travaux."

Le dossier a bien dû être remis en adjudication, juste avant les congés de la construction. "Ce qui permettra l’analyse des soumissions par l’administration pendant cette interruption et la demande de compléments d’information aux entreprises dès la reprise, si cela s’avérait nécessaire."

Pour le ministre, le calendrier n’est que légèrement perturbé. "Les travaux pourraient commencer fin octobre 2018 en lieu et place de septembre 2018."