Tournai-Ath-Mouscron En tête de la Régionale 1, les Tournaisiens font mieux que prévu.

À la faveur de son succès par forfait face à Malmédy le week-end dernier, le XV picard est passé en tête en Régionale 1. Et pour en arriver là, le club tournaisien n’a pas compté que sur un désistement de ses adversaires. Pourtant, tout avait commencé par une défaite. Petit tour d’horizon avec Eddy Denis, vice-président.


Eddy, vous attendiez-vous à un tel début de saison ?

"Pas vraiment. Face à Huy, l’effectif n’était pas encore au complet et nous avons été battus. En plus, le score était déjà acquis au quart d’heure et même si les débats se sont ensuite équilibrés, le marquoir a défilé."


Oui, mais par après, vous avez corrigé le tir…

"Nous l’avons emporté contre le Standard, désigné comme le favori de la série. Nous avons aussi écarté Saint-Ghislain dans le derby et pris la mesure d’Ottignies. Quant à Malmédy ce week-end, l’adversaire avait demandé la remise du match en raison de problème d’effectif mais ça n’a pas été possible pour nous. Nous nous retrouvons temporairement en tête avec un match de plus. Quand tout le monde aura le même nombre de matchs, nous serons en deuxième ou en troisième position."


C’est inespéré ?

"Nous ne pensions pas arriver à ce niveau-là dès maintenant. Nous voulions d’abord assurer le maintien. Personnellement, j’avais imaginé une place parmi les quatre premiers. C’est donc mieux que prévu. Nous ne dominons pas à chaque fois toute la rencontre, mais c’est comme ça pour beaucoup de clubs et dans de nombreuses disciplines. Rien n’est jamais gagné d’avance."


Quelles sont les particularités du noyau ?

"Il n’est pas pléthorique. Nous tablons sur 25 joueurs et une équipe 2 est en cours de formation mais pas encore inscrite en championnat. Pour l’instant, nous ne déplorons pas trop de blessés. L’effectif est bien balancé, entre jeunesse et expérience. Le tout sous la houlette de notre duo d’entraîneurs, Baptiste De Huysser, qui est revenu chez nous pour coacher, et Frédéric Degand. Les deux se complètent bien."


Certaines individualités sortent du lot ?

"Notre charnière se montre performante avec Julien Debuchy, passé par Frameries et l’équipe nationale, et Simon Degand, qui a transité par Lille et qui fait aussi beaucoup de bien dans le jeu."