Tournai-Ath-Mouscron

À la demande de la Ville, la Province sécurisera trois axes très fréquentés

TOURNAI Plus de deux millions d’euros. C’est la somme que la Province a déjà investie au cours des six dernières années dans l’amélioration de la sécurité des usagers et des riverains des routes provinciales de l’arrondissement de Tournai. Et ce n’est pas fini puisque cette année, à la demande de la ville de Tournai, elle débloquera 203.700€ pour poursuivre cette sécurisation des voiries provinciales tournaisiennes.

“Nous avons eu une réunion le 19 février pour voir quelles étaient les voiries qui posaient problème et ce, sur base des statistiques en matière d’accidents, des rapports de police, des sollicitations des riverains, des nuisances sonores et de la note de notre service mobilité”, confie Francis Personne, commissaire voyer.

Trois axes prioritaires ont été définis et les députés Serge Hustache et Gérald Moortgat étaient présents à Tournai hier pour présenter les 15 projets de sécurisation de ces voiries par des radars dissuasifs et préventifs, des marquages au sol, des pistes cyclables mieux étudiées, etc. Des aménagements qui se concrétiseront sur les voiries dès début mai.

“Cinq axes sont concernés : la RN502 Tournai-Antoing, la RN529 Tournai-Frasnes, la RN508 Tournai-Douai, la RN509 Tournai-Roubaix et la RN048 Tournai-Renaix. Les deux premières ne présentant pas de problème majeur ou ayant déjà fait l’objet de mesures récentes en faveur de la sécurité, nous nous concentrerons sur les trois autres”, confie Gérald Moortgat.

Sur la route Tournai-Douai, les utilisateurs croiseront un radar préventif à l’entrée de Tournai en venant de Rumes et deux autres avant la descente vers les établissements Derasse. Le carrefour avec la Chaussée romaine sera sécurisé.

Sur l’axe Tournai-Roubaix, les abords des écoles de Froyennes et Templeuve seront sécurisés, tout comme les virages Forzeau et Cahos et le carrefour avec la rue Honnevain.

Et sur la route Tournai-Renaix, la sécurité des piétons sera renforcée près de l’école du Sacré-Cœur, comme celle des cyclistes au Pont Morel et au carrefour de la Verte Feuille.

Les panneaux détaillant ces 15 projets sont visibles dans le hall de l’Hôtel de Ville.



© La Dernière Heure 2013