Tournai-Ath-Mouscron L’ex-président du comité fédéral déplore les divisions internes au sein du PS athois et lessinois

Malgré les nombreux scandales (Publifin, Samusocial, etc.) qui ont entaché l’image du PS, Serge Hustache n’est pas surpris que son parti reste majoritaire en Wallonie, du moins à la lueur des derniers sondages.

"Ces dérives ne sont pas spécifiques au PS mais bien aux partis qui occupent depuis trop longtemps le pouvoir. C’est vrai qu’il y a chez certaines personnes au PS une addiction au pouvoir et cela m’énerve aussi ! Mais notre parti, c’est aussi des dizaines de milliers de militants et de mandataires désintéressés du pouvoir ou de l’argent et qui agissent au quotidien en faveur des moins nantis. Et vous savez quoi ? Que nos adversaires ne se fassent aucune illusion car les gens le savent aussi !"

En vue des élections communales, certains mandataires et militants ont émis de vives critiques par rapport à la manière dont les listes PS ont été élaborées à Ath et à Lessines, allant jusqu’à parler de méthodes dictatoriales dans le chef de la fédération socialiste de Wallonie picarde.

"À Lessines, nous n’avons pas mesuré l’ampleur des animosités qui pesaient entre les protagonistes. Nous avons tout fait pour réunir les deux tendances mais il y a un camp qui a, dès le départ, montré sa volonté d’ouverture et un autre qui a toujours refusé toute perspective de réunion. Nous avons donc dû en tirer les conclusions."

Et quel est le regard de ce membre influent du comité fédéral sur la zizanie qui règne également au sein du PS dans la cité voisine ? "À Ath, je n’ai jamais caché que j’étais de ceux qui auraient préféré pour le PS une option disons plus consensuelle. Bruno Lefebvre est une chance pour la cité des Géants. Jeune et brillant, il incarne l’avenir et est entouré d’une belle équipe de militants dévoués et compétents. Personne ne nie à Marc Duvivier sa capacité de travail et son dévouement mais il y a aussi un âge pour tout.

Moi j’ai 60 ans et je peux vous assurer que ce sera mon dernier mandat. Tout cela est vraiment dommage car on a des amis des deux côtés et c’est toujours triste de voir une famille qui se déchire. Je pense qu’il est possible de soutenir Bruno Lefèbvre sans diaboliser personne. J’espère que l’on saura éviter les surenchères, car après tout, finalement, il faudra bien un jour que les uns et les autres retravaillent ensemble."B.D