Tournai-Ath-Mouscron

Deux propriétés privées de l'entité servent de décor au tournage du téléfilm d'Yves Rénier consacré à l'affaire Jacqueline Sauvage

A jamais associé au personnage du commissaire Moulin, l’acteur - réalisateur Yves Rénier a choisi la Belgique et notamment la région d’Enghien pour tourner plusieurs scènes de son nouveau téléfilm policier inspiré d’un faits-divers qui, voici quelques années, marqua les esprits tout en secouant le monde de la justice et de la politique en France.

C’était lui ou moi”, c’est le titre de ce long-métrage consacré à l’affaire Jacqueline Sauvage, du nom de cette femme battue ayant tué avec une arme à feu son mari violent avant d’être graciée en 2016 par le président François Hollande. Dans les rôles principaux, on retrouve Muriel Robin qui incarne Jacqueline Sauvage tandis qu’Olivier Marchal lui donne la réplique en se mettant dans la peau de son bourreau.

Toute l’équipe technique et cinématographique de ce téléfilm très attendu et qui sera diffusé l’an prochain sur TF1 a débarqué voici quelques jours dans la cité d’Arenberg. Le tournage a démarré dans une villa de Petit-Enghien, avant de se poursuivre chez un particulier à Marcq. Les riverains ont bien eu du mal à reconnaître Muriel Robin tant l’humoriste et comédienne a subi par la magie de longues séances de maquillage une incroyable métamorphose pour coller au plus près de son personnage. Ce n’est pas la première fois que la ville d’Enghien fait honneur au 7ème art en accueillant des tournages. On pense au Maître de Musique avec José van Dam qui fut tourné dans le cadre somptueux du parc communal et de son château.