Tournai-Ath-Mouscron

Le collectif du 4 juillet compte bien faire avorter le projet de parc éolien

QUARTES Les habitants de Thimougies, de Quartes et de Montroeul-au-Bois s’organisent contre le projet éolien défendu par la société française Nordex, qui souhaite implanter un parc éolien avec cinq mats sur les trois villages. Un collectif s’est même formé. Le collectif dit du 4 juillet, soit le jour de la réunion de présentation du projet au public.

Le long de la chaussée de Frasnes, fleurissent déjà, à côté des panneaux électoraux, des affiches tout aussi grandes sur lesquelles est indiqué : Éoliennes, non merci . Un site Internet a également été créé : www.nonmerci.be. On invite même les personnes le souhaitant à télécharger et imprimer des affiches. Une page Facebook dénommée Cherchez l’erreur a également été construite.

Le collectif compte bientôt passer à la vitesse supérieure, tant qu’ils en ont encore l’occasion, pour faire en sorte que le projet de parc éolien ne voie jamais le jour. “Nous laissons passer les élections mais nous prévoyons également d’autres actions à l’avenir. Nous avons d’ailleurs une réunion le 8 octobre avec l’association Vent de raison” , indique Thierry De Billoëz, membre du collectif.

Le collectif s’interroge notamment sur le cadastre éolien qui n’a toujours pas été déposé auprès de la Région wallonne, et par le ministre wallon de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement Philippe Henry (Ecolo). On se doute d’ailleurs que ce cadastre ne doit pas être favorable au lobby éolien.

Nous ne sommes pas contre l’éolien, mais il n’est pas question de toucher à notre paysage. Nous ne comprenons pas non plus pourquoi des politiques n’ont pas le courage de revoir ce système des certificats verts”, lance Thierry De Billoëz. “Nous n’allons pas nous laisser faire. Nous avons d’ailleurs pris contact avec un bureau d’avocats, au cas où le permis soit délivré. Et dans le coin, je peux vous l’assurer, nous sommes tenaces !”



© La Dernière Heure 2012