Tournai-Ath-Mouscron Véronique Durenne déplore l’absence des Tec autour de Tournai.

En marge de sa question au sujet des retards occasionnés par les nouveaux aménagements de la chaussée de Bruxelles, à Tournai, la députée Véronique Durenne a tiqué sur la réponse du ministre wallon des Travaux publics, Maxime Prévot (CDH), évoquant notamment l’importance d’aménagements complémentaires pour les bus Tec.

Véronique Durenne ne pense pas le contraire, mais elle s’interroge. "Je prône également les transports en commun. Maintenant, nous avons un gros problème - et là nous allons tourner en rond -, c’est que les environs de Tournai sont effectivement très mal desservis. Là, il y a également matière à travailler au niveau des transports en commun."

"C’est le simple constat d’une réalité", poursuit Véronique Durenne. "Quand je travaillais à la pharmacie, sur la place de Velaines, seuls quelques bus passent par jour et ils sont surtout utilisés pour les élèves qui vont aux écoles de Tournai et de Kain. Or, des clients me disaient que s’il y avait le bus, ils le prendraient pour aller à Tournai, au lieu de prendre la voiture. Et s’il y a très peu de bus en semaine, le week-end, ce n’est rien du tout !"

La députée déplore ainsi que la commune de Celles et les environs de Tournai en général, y compris les villages de la plus grande entité de Belgique, ne soient pas bien desservis.

Un simple exemple : six bus traversent Froidmont chaque jour, trois dans chaque sens de son itinéraire.

"C’est bien de mettre en avant le développement des transports en commun. Tout le monde le pense mais finalement, rien n’est vraiment fait pas pour que cela soit le cas. Cela viendra peut-être, mais là, je constate que les environs de Tournai ne sont pas bien desservis. J’aimerais qu’il y ait plus de bus sur l’entité de Celles, je suis convaincue que les gens le prendraient."