Tournai-Ath-Mouscron

La première expérience, lors de l’Euro avait été concluante et les organisateurs ont remis le couvert. L’écran géant proposé par plusieurs commerçants tournaisiens pour les matches des Diables Rouges pendant la Coupe du Monde en Russie à la place Reine Astrid, face au conservatoire a fait le plein de monde.Le dispositif avait fait ses preuves pendant l’Euro 2016.

© Boucau

À cette époque trois options se présentaient aux organisateurs : la Grand-Place, le stade Luc Varenne et la place Reine Astrid. 

© Boucau

© Boucau
En termes de sécurité c’est le meilleur endroit qui pouvait être choisi.De plus c’est aussi un emplacement qui permet de mettre les commerçants sur un pied d’égalité. “Les commerçants qui ne sont pas du monde de l’Horeca et qui sont situés sur la Grand-Place n’ont pas forcément envie d’un écran géant devant leur magasin”, déclarait récemment Paul-Olivier Delannois, le bourgmestre ff de Tournai.
© Boucau

Ce sont pourtant des commerçants qui sont à la base de cette organisation. C’est probablement la preuve que le commerce dans ce centre-ville peut vivre quand les acteurs du commerce local font abstraction de basses rivalités commerciales et s’impliquent dans un projet collectif.

© Boucau

Ces commerçants portant le projet d’écran géant paient la location du grand écran, la Sabam et les droits de retransmission, ce qui implique un gros budget. La Ville, elle , prend en charge le gardiennage. Notez que le nombre de personnes admises sur le site était chiffré à 9000.

© Boucau