Tournai-Ath-Mouscron

Une mesure de sursis probatoire lui a été accordée pour ce qui excède la moitié de la peine prononcée.

Le 26 juillet dernier, une femme privée de la garde de ses enfants avait fait irruption au sein du palais de justice armée d'un pistolet et de 18 munitions.

Alertées par la mère de l'intéressée qui lui avait fait part de ses intentions, elle avait assuré s'être armée afin de se défendre de tous ceux qui souhaiteraient lui mettre des bâtons dans les roues, les forces de l'ordre étaient heureusement rapidement intervenues.

En détention depuis lors, quarante mois d'emprisonnement avaient été requis à son encontre lors de l'audience du 5 octobre dernier. Elle écopera finalement de dix mois de prison avec un sursis probatoire d'une durée de trois ans pour ce qui excède la moitié de la peine de prison.