Tournai-Ath-Mouscron Le service Urbanisme voit d’un mauvais œil la grande publicité placardée sur une maison de joie

La ville de Tournai a reçu ces derniers jours des plaintes de citoyens suite à la pose d’une bâche devant une maison de joie située avenue de Maire à Tournai. Les citoyens ont demandé à la Ville de réagir et d’interdire cette publicité.

Il est vrai que la bâche ne passe pas inaperçue. Et les autorités communales tournaisiennes et le service Urbanisme de la commune n’ont pas tardé à réagir après avoir reçu les plaintes des citoyens.

Ils ont effectivement envoyé ce mercredi 18 juillet une missive, un courrier de mise en demeure, à la gérante de l’établissement au sujet du "placement d’une enseigne non-conforme". "Nos services ont constaté, ce 10 juillet 2018, qu’une bâche/enseigne de grande dimension avait été posée sur la façade de l’immeuble. Cependant, ces aménagements en front de voirie n’ont pas fait l’objet d’une autorisation", peut-on lire dans le courrier adressé à la gérante de l’établissement.

Mais qu’il y ait une demande d’autorisation ou pas, la Ville de Tournai ne semble vraiment pas encline à la délivrer. "Cette enseigne n’étant pas susceptible d’obtenir un permis de régularisation, nous vous mettons en demeure de procéder au démontage de cet aménagement infractionnel et revenir à l’état pristin de la façade de l’immeuble", est-il encore écrit dans le courrier de mise en demeure. "À défaut de réserver une suite favorable à cet avertissement dans les huit jours de la réception de cette notification, un procès-verbal sera dressé à votre charge et transmis au procureur du Roi."

Le service Urbanisme de la Ville de Tournai demande donc à l’Institut Béa de déshabiller sa façade, sous peine de venir chercher dans son portefeuille.