Tournai-Ath-Mouscron Elles concernent surtout la consommation d’alcool et l’urine sur la voie publique, ainsi que les nuisances sonores

La zone de police du Tournaisis procède de plus en plus à la rédaction d’amendes administratives. Son nombre a même presque doublé en deux ans. C’est également dû à l’extension du champ de ces sanctions administratives communales.

900 amendes ont ainsi été dressées en 2016, contre 725 en 2015 et 485 en 2014. Une bonne partie de ces sanctions administratives concerne le périmètre festif de Tournai : 386 faits en 2016.

Parmi les 900 sanctions administratives communales, 277 procès-verbaux ont été dressés pour consommation d’alcool sur la voie publique (31 %), 141 pour urine sur la voie publique (16 %), 128 pour nuisances sonores (14 %), 89 pour animaux non muselés (10 %), 55 pour dégradation de biens (6 %), 34 pour propreté et salubrité publique (4 %), 33 pour mendicité…

Les amendes pour mendicité sont finalement aujourd’hui peu nombreuses. Elles semblent inutiles car les personnes ne peuvent pas payer l’amende.

Par contre, quand une personne pose réellement problème, bien au-delà du fait de demander de l’argent aux passants, l’addition de procès-verbaux peut permettre à la police de constituer un dossier plus conséquent.

Le chef de corps de la zone de police du Tournaisis Philippe Hooreman constate par ailleurs que les citoyens appellent de plus en plus les forces de l’ordre pour agir par rapport à la problématique des SDF, notamment devant les commerces.

À partir du 15 mai prochain, la police pourra procéder à l’arrestation administrative de ces personnes, en cas de récidive, si elles mendient devant des commerces mais également de toute personne ne muselant pas un chien dangereux ou consommant de l’alcool sur la voie publique.