Tournai-Ath-Mouscron Son interpellation a débouché sur une perquisition dans le piétonnier. Dans un autre dossier, un vendeur a également été intercepté sur les quais.


C'est une nouvelle pioche d'importance qu'a réalisée le service d'enquêtes et de recherches de la police, ce jeudi 13 septembre.

Quatre personnes au total ont été interpelées : deux belges résidant à Tournai et deux français.

C'est un véhicule immatriculé en France qui a attiré l'attention des enquêteurs. Une jeune femme née en 1997 et originaire de Marcq en Baroeul se trouvait au volant, et accompagnait un mineur d'âge, né en 2001 et originaire de Tourcoing.

Ce dernier détenait une sacoche renfermant 200 grammes d'héroïne ainsi que deux GSM. Après une fouille approfondie, les enquêteurs ont également retrouvé, cachés dans ses sous-vêtements, 43 grammes de cocaïne et 23 grammes de résine de cannabis.


Cette interpellation en flagrant délit a mené à une perquisition dans une habitation du piétonnier de Tournai, où résidait un couple de Tournaisiens. Les enquêteurs y ont retrouvé du matériel tel qu'une balance de précision et une pince servant à écraser les cailloux d'héroïne.

Pour le 1er substitut du procureur du roi, Frédéric Bariseau, ces nouvelles interpellations sont liées à une bande du nord de la France employant depuis quelques mois des mineurs pour effectuer la vente de stupéfiants de l'autre côté de la frontière. "C'est le 5e ou 6e dossier du genre", a-t-il précisé. "Malgré les nombreuses prises de ces dernières semaines, la bande continue d'envoyer des mineurs", a déploré le 1er substitut.


Le mineur a reconnu la vente de stupéfiants, mais nie toute implication avec une quelconque bande et assure vendre à son propre compte. Il a été placé en IPPJ pour une période d'au moins 12 jours.

Le couple de Tournaisiens a quant à lui avoué avoir hébergé plusieurs vendeurs, dont des mineurs, mais également vendre à leur compte. Ils ont été placés sous mandat d'arrêt, ainsi que la jeune conductrice française, et incarcérés à la prison de Leuze.


Un vendeur interpelé sur les quais


Dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 septembre, un individu d'origine étrangère, âgé de 26 ans, a été interpelé par une patrouille de police.

Les policiers ont remarqué des agissements suspects de la part de cette personne et ont voulu l'accoster. L'individu s'est enfui à pieds, mais a finalement été intercepté.

Il était en possession de cinq boulettes de cocaïne, huit boulettes d'héroïne, cinq boulettes de résine de cannabis et une boulette de marijuana. Les policiers ont également saisi la somme de 200€.

L'individu séjournait illégallement en Belgique. Il a d'abord reçu l'ordre de quitter le territoire, avant que le juge d'instruction ne décide de le placer sous mandat d'arrêt, au vu des quantités importantes qu'ils possédait.


Le 1er substitut, Frédéric Bariseau, a précisé que les deux affaires n'étaient, a priori, pas liées.