Tournai-Ath-Mouscron

Un grand week-end festif sera organisé pour les 200 ans de l’harmonie

MOUSTIER C’est exactement le 21 novembre 1811 que la société (pas encore) royale philharmonique de Moustier a vu le jour sous l’impulsion de quelques mélomanes locaux. Cette année marque donc le double centenaire de la société qui demeure l’une des dernières associations dans le village de Moustier avec le football.

“La société est forte d’une trentaine de membres” , décrit sa présidente, Jocelyne Bertoux. “Nous avons aussi maintenant une école de musique qui est fréquentée par une trentaine d’élèves qui suivent les cours donnés par quatre professeurs. De notre société de musique, une compagnie de théâtre est née : les Compagnons du Triolet, qui présentent chaque année une pièce au profit de notre école de musique. Actuellement, nous nous trouvons classés en 2e catégorie aux rencontres musicales organisées par la province du Hainaut.”

Le week-end des 24 et 25 septembre, la société investira le domaine de son président d’honneur, Léon de Theux de Meylandt et Monjardin, soit le domaine du château de Moustier. Ce dernier est particulièrement enchanté d’accueillir une telle manifestation. “La société est comme une entreprise familiale”, dit-il. “Nous avons ici un ensemble de personnes qui aiment la musique et leur village et surtout qui veulent que cela perdure.”

Au programme de ces deux jours, il y aura bien évidemment de nombreux concerts, surtout le dimanche avec, dès 11 h, une succession de prestation des fanfares des environs.

Le samedi dès 15 h 30, la société, tantôt par sa fanfare, tantôt par son école de musique ou tantôt par sa compagnie théâtrale, animera l’après-midi.

Tout au long de ces deux journées, vous pourrez également admirer une exposition qui retrace ce double centenaire et la vie de la société.

On retrouve ainsi, par exemple, un règlement de l’époque où l’on peut constater les amendes en cas d’absence (25 centimes pour ne pas être allé à une répétition). Des exemples comme ceux-là seront nombreux.

Reste maintenant à espérer que le temps sera de la partie pour jouir pleinement du cadre majestueux du château.



© La Dernière Heure 2011