Tournai-Ath-Mouscron

La compagnie Marius Staquet souhaite rajeunir les cadres et poursuivre sur sa lancée

MOUSCRON Le teint halé suite à un périple de plusieurs semaines sur les chemins de Compostelle, Christian Derycke nous reçoit chez lui. Le patron de la compagnie Marius Staquet est fier de nous raconter les dernières aventures de la troupe qui a décroché le Trophée Royal Albert 1er, lequel récompense la meilleure troupe théâtrale de langues régionales, au centre culturel de Barvaux.

“Nous nous sommes retrouvés en finale contre deux compagnies de la région de Charleroi et nous sommes entrés sur scène le samedi à 20h”, raconte le metteur en scène qui est aussi celui qui écrit les vaudevilles depuis plus de 20 ans.

Et la compagnie l’a emporté avec la pièce intitulée Du temps que c’t’homme i vivôt.

“C’est l’histoire de quatre copains qui ont vécu des moments forts ensemble au sein d’un mouvement de jeunesse et qui organisent un séjour, des années plus tard, dans le dernier endroit où ils ont passé leur dernier camp. Sauf que cette fois-ci, ils ne sont plus quatre mais huit car ils sont accompagnés de leurs conjoints”, raconte Christian.

Et pour ajouter un peu de piment à la pièce, le scénariste a imaginé que l’un des quatre allait être accompagné par sa maîtresse, et poursuivi par sa femme, et qu’un autre copain est devenu… une femme !

“Il faut toujours trouver le personnage qui corse l’histoire, qui est là où on l’attend le moins.”

Neuf comédiens sont sur scène et d’autres restent sur la touche. “Le choix des comédiens selon la distribution des rôles, les disponibilités de chacun et l’âge aussi. On essaye d’avoir une équipe homogène.”

Mais la société qui existe depuis 1964 rencontre un problème de taille : l’âge des comédiens. Certains ne se sentent plus capables de rester une heure sur scène en raison de l’âge ou de la maladie.

“Je souhaiterai lancer des jeunes dans l’aventure et leur faire jouer une pièce que nous avons joué il y a 20 ans. Dans deux ans, nous allons fêter notre 50e anniversaire et nous pouvons revendiquer le titre de société royale. C’est l’occasion d’apporter du sang neuf”, conclut Christian Derycke.

En attendant, la compagnie vent en DVD ses spectacles au prix de 20 euros avec des formules cadeaux. Il suffit de contacter Christian au 0472 33 36 47.



© La Dernière Heure 2012