Tournai-Ath-Mouscron

"Nous avons déposé sur vos bureaux le portfolio qui reprend les textes nécessaires pour l’épreuve lire et écrire et nous allons maintenant vous distribuer les questionnaires. Vous n’y touchez pas maintenant, nous les retournerons tous ensemble dans quelques minutes."

Emmanuel Richelings, le directeur de l’école du Château, vient de lancer la seconde épreuve de ce premier jour du Certificat d’études de base. Dans la salle de gym aménagée pour l’occasion en salle d’examen, une centaine d’élèves de sixième année primaire de l’école du Château et du Collège de Kain l’écoutent attentivement.

Au programme de cette première journée d’examen : géométrie, savoir lire (compréhension à la lecture), et savoir écrire (rédaction d’un texte). "Je ne les trouve pas particulièrement stressés", confie le directeur à l’issue de la première épreuve, pendant que les élèves se détendent en récréation. "Ils étaient venus voir le local d’examen vendredi après-midi et ils n’avaient donc plus, ce matin, l’appréhension de découvrir, en plus, de nouveaux locaux."

Les épreuves du CEB s’étalent sur quatre matinées cette semaine. Mercredi, aucun examen n’est prévu pour que les élèves puissent souffler un peu avant d’attaquer la dernière ligne droite avant les grandes vacances estivales.

Et les écoliers ne sont pas les seuls à travailler d’arrache-pied cette semaine : dès que les épreuves se terminent, ce sont les instituteurs qui prennent le relais.

"Ils sont plus d’une centaine à se retrouver chaque après-midi à l’école Paris, où sont centralisées les corrections des copies rendues le matin même par les élèves", explique Michel Derache, inspecteur dans l’enseignement primaire à Tournai. "Et le système de corrections est bien rôdé : elles s’effectuent à la chaîne, par plusieurs correcteurs, pour garantir une objectivité maximale."

Chaque après-midi, ces correcteurs voient donc défiler entre leurs mains plus de 1.000 copies, rendues par des élèves de 46 écoles tournaisiennes différentes, dont huit secondaires (pour les élèves de première et deuxième années différenciées qui passent aussi leur CEB).

Les résultats, encodés chaque jour dans le système informatique, seront dévoilés lundi midi.