Tournai-Ath-Mouscron Un nouveau recours a été introduit contre le parc éolien

Le chantier de construction du parc éolien de Molenbaix et d’Hérinnes, un chantier de la société Eneco Wind Belgium, a repris.

Des opposants avaient pourtant gagné leur recours devant le Conseil d’État.

"Le Conseil d’État a ordonné l’arrêt du chantier de construction d’un parc de cinq éoliennes à Molenbaix et à Hérinnes, la covisibilité avec un autre site éolien est la cause de cette décision", explique la député wallonne Véronique Durenne (MR), avant d’interroger le ministre wallon de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Carlo Di Antonio (CDH).

"À la suite de cette décision, quelles sont les possibilités qui s’offrent à vous ? Est-il normal que le chantier ait pu débuter alors même que le dossier n’avait pas encore été tranché au Conseil d’Ytat ?", demande la Celloise.

"En pareille situation, l’autorité compétente peut, sans attendre l’arrêt sur le recours en annulation, remplacer la décision suspendue par un nouvel acte dans le respect des règles de droit, spécialement de celles qui ont motivé la suspension et qui s’imposent au provisoire", souligne Carlo Di Antonio. "À ce titre, j’ai procédé au retrait du permis unique suspendu et à la réfection de l’acte attaqué, par arrêté ministériel daté du 22 mars."

La société dispose donc d’un nouveau permis. Le ministre souligne par ailleurs que l’introduction d’un recours devant le Conseil d’État n’a pas d’effet suspensif. "C’est pourquoi l’exploitant peut décider de mettre en œuvre son permis, alors même que celui-ci est contesté devant le Conseil d’État. La mise en œuvre d’un permis en de telles circonstances et les risques qu’elle génère, relèvent du choix de l’exploitant et la responsabilité lui incombe."

Les éoliennes ont d’ailleurs déjà tourné. "C’était simplement un essai mais cela devrait démarrer assez rapidement", indique l’échevin de l’Environnement de Pecq, René Smette (GO - MR).

Mais d’après nos informations, les opposants ont introduit un nouveau recours devant le Conseil d’État .