Tournai-Ath-Mouscron Le modus operandi est simple mais culotté : deux petites filles sont utilisées pour voler

Le week-end dernier, deux vols par ruse très similaires ont eu lieu dans la zone de police de Belœil-Leuze-en-Hainaut. Le premier a eu lieu vendredi soir et le deuxième samedi matin. Ce qui est assez étrange, c’est la manière et le culot dont a fait preuve cette famille pour mettre en place une telle ruse.

Le modus operandi est le suivant : une famille à bord d’une voiture bleue s’arrête devant une maison où une personne âgée est occupée à vaquer à ses occupations à l’extérieur de son habitation. Une femme sort avec ses petites filles âgées de 6 et 8 ans. La mère interpelle la personne âgée en demandant s’il est possible pour ses deux filles d’emprunter ses toilettes à cause d’une envie pressante.

Jouant sur la corde sensible, les deux personnes âgées touchées par ces vols par ruse ont accepté. Pendant que la mère accompagnée de ses deux filles investit les lieux, le père de famille est quant à lui tenu de garder une conversation avec la personne âgée. "Ces deux cas, ce sont des vols d’opportunité et au culot", nous indique David Deladrier, chef de corps de police de la zone Belœil-Leuze-en-Hainaut.

"L’idée c’est de repérer une personne âgée qui est sur le pas de sa porte. Pour ce faire, il faut quand même déjà beaucoup tourner et il faut un certain facteur chance. La mère de famille chaparde donc la personne âgée pendant que cette dernière est accaparée par l’homme. Nous sommes persuadés d’avoir affaire aux mêmes personnes vu les descriptions données et l’espace-temps de ces deux faits."

Pour David Deladrier, il faut rester très prudent car cette situation peut arriver à tout le monde. "Ces vols par ruse sont vraiment interpellants car je me suis même dit qu’il fallait que je prévienne mes parents ainsi que le reste de la population. C’est le genre de choses qui peut arriver à tout le monde. Quand on tire sur la corde sensible de l’enfant qui doit faire pipi, il faut désormais oser dire non. Le meilleur conseil que je puisse donner c’est qu’il ne faut jamais donner suite à ce genre de demande car cela comporte trop de risques."