Tournai-Ath-Mouscron Le MR convoite un immeuble pour y créer une Maison du tourisme, mais le PS craint une opération très coûteuse

En cette période électorale, les poses de première pierre ainsi que les inaugurations se succèdent dans l’entité de Frasnes. Celle de la nouvelle piste d’athlétisme et du terrain de rugby est programmée d’ici peu.

De quoi faire tiquer l’opposition socialiste qui reproche à la majorité libérale de profiter de l’approche du scrutin pour multiplier ce qui, selon elle, s’apparente à des effets d’annonce.

Pour le bourgmestre ff, Jacques Dupire (MR), il n’y a pas lieu de polémiquer à ce sujet. "Nous ne faisons pas exprès de faire coïncider l’aboutissement de certains projets avec le calendrier électoral. Nous aurions voulu en concrétiser d’autres avant la fin de la législature mais les échéances sont parfois trop courtes pour y parvenir."

Il y a aussi les projets embryonnaires comme celui de l’ancien relais de poste de la rue de la Belle Eau que la commune pourrait racheter afin d’y créer une Maison du tourisme ainsi que des salles de réunion et de réception.

Cette vaste demeure est à vendre depuis plusieurs années. "En apprenant la diminution du prix, le collège a fait une première offre le mois dernier", précise Jacques Dupire.

Situé à 400 m du site des bassins, le bâtiment dont le coût d’acquisition est de 525.000 €, pourrait également accueillir un nouveau centre d’interprétation du sucre inspiré de celui qui a fermé ses portes voici quelques années.

Sur place , des vélos seraient encore mis à la disposition des randonneurs désireux de découvrir la région. "Le ministre Collin s’est montré très enthousiaste par rapport à ce projet et s’est engagé à débloquer 650.000 € de subsides. Il serait vraiment dommage de ne pas en profiter !" La minorité PS, elle, se montre beaucoup moins enthousiaste en faisant savoir qu’elle s’y opposera.

"Pour financer un tel projet, il faut des crédits qui ne sont toujours pas inscrits. Par ailleurs, l’octroi d’éventuelles subventions ne couvrira jamais l’ensemble des coûts liés à l’achat et à l’aménagement de cet immeuble. La majorité envisage d’exposer des œuvres de la défunte Maison du sucre, alors qu’elle avait décidé de fermer ce lieu à cause de frais de fonctionnement trop importants", s’étonnent Michel Devos et Sylvain Uystpruyst.

Pour ces derniers, l’emplacement pose également problème. "Le PS plaide pour un lieu d’accueil touristique juste à l’entrée du site qui soit respectueux de l’environnement d’un point de vue énergétique, urbanistique et architectural tout en offrant une connexion directe avec les bassins et des parkings pour les visiteurs."