Tournai-Ath-Mouscron La Ville attend la réponse d’InfraSports pour avancer dans ce projet

La construction des nouvelles installations tant attendues par le club de la J.S Meslin n’a pas encore débuté. Les terrains, où doivent être construites ces futures installations, sont la priorité de la Ville d’Ath désormais.

Le bureau d’études a été désigné et il a travaillé sur la conception de deux terrains et de tous les autres équipements nécessaires.

Le dossier est désormais dans les mains de l’urbanisme. "Nous avons trouvé un accord avec l’administration de l’urbanisme car nous avons déplacé la buvette. Le terrain principal sera disposé lui aussi autrement. Ce qui veut dire que les riverains ne seront plus gênés par les spots ou quoi que ce soit. Le permis de bâtir est demandé. Cela ne devrait donc plus tarder. Le dossier est désormais entre les mains d’InfraSports", indique Marc Duvivier.

La Ville veut profiter de cet investissement pour créer une communication avec l’école primaire de Meslin-l’Évêque en créant un parking réservé au personnel scolaire qui se situera tout près de la cour de récréation.

Des activités organisées par l’établissement scolaire et par les entreprises du coin seront aussi possibles dans ces nouvelles installations.

"Nous défendons ce projet tout d’abord pour le club et ses 200 affiliés mais nous le défendons aussi pour le village et son attractivité. M. Devos, directeur d’InfraSports, pourrait terminer l’examen technique et l’examen financier d’ici le début de l’année prochaine. Il appartiendra bien sûr au ministre de tutelle de délier les cordons de la bourse, car nous attendons des subventions à concurrence, théoriquement, de 80 %. Dans la pratique ce serait plutôt entre 60 et 70 % de l’investissement qui est chiffré au montant total de 1.400.000 €", souligne le bourgmestre de la cité des Géants.

"Nous attendons donc un peu plus de 800.000 € de la part d’InfraSports. Le reste doit être investi par la Ville, le tout remboursable en vingt ans. Les frais d’entretien et de fonctionnement seront aussi à rajouter pour une pareille infrastructure."