Tournai-Ath-Mouscron Cœur de Pirate, Typh Barrow, Matmatah ou encore Ozark Henry figurent parmi les artistes programmés

Rien qu’en termes de programmation musicale, l’édition à venir du festival LaSemo sera une fois encore placée sous le signe de la qualité et de l’éclectisme. "C’est très excitant comme challenge de repartir chaque année d’une page blanche", avoue Samuel Chapel.

Pour son 11e anniversaire, le festival enghiennois proposera une brochette d’artistes et de groupes de renommée internationale qui se partageront trois espaces scéniques. Parmi les têtes d’affiche, épinglons d’abord Cœur de Pirate qui se produira le samedi 7 juillet, à 22 h 30, sur la scène située à l’arrière du château. "Nous sommes très fiers d’accueillir avant son passage aux Francofolies de Spa la chanteuse québécoise aux nombreux tubes et qui viendra présenter son nouvel album en live."

Dans un tout autre style, le groupe rock-folk français Matmatah fêtera le vendredi soir son grand retour sur les planches après neuf ans d’absence en s’invitant pour une date unique en Wallonie au cœur du domaine d’Arenberg.

L’affiche fera aussi la part belle à des talents bien de chez nous, parmi lesquels la jeune chanteuse et pianiste Typh Barrow à la voix soul qui lui vaut d’être surnommée l’Adèle belge, mais aussi Ozark Henry, le Sting du plat pays aux mélodies pop finement ciselées.

Sans oublier les régionaux de Skarbone 14, Dick Annegarn - le songwriter hollandais aux textes si poétiques - ou encore Dub Inc, nouvel ambassadeur du reggae français !

En marge des concerts, une balade musicale dans le parc axé sur le répertoire classique fera partie des nouveautés, de même que la reconstitution d’un troquet dans la forêt.

Le public aura accès à de multiples espaces thématiques lui permettant de vivre une expérience hors du temps : spectacle de magie et d’hypnose, boîte de nuit de jour, cabaret coquin et effeuillage burlesque, karaoké géant, théâtre de rue, coin zen (massage, yoga, tai-chi).

En matière de restauration et de dépaysement gustatif, les organisateurs ont également mis les petits plats dans les grands en offrant aux festivaliers la possibilité de découvrir entre deux concerts les cuisines du monde au cœur d’un village food-truck 100 % artisanal.