Tournai-Ath-Mouscron Éleveuse de Pinschers nains, Marie Galand donne rendez-vous dimanche aux amis des animaux

Marie Galand a de la suite dans les idées. La citoyenne de Stambruges, qui organisait déjà depuis quelques années une balade canine au niveau de la Mer de Sable, a cette fois décidé de passer à la vitesse supérieure en lançant son premier salon dédié au bien-être animal. L’événement aura lieu en plein centre de Stambruges ce dimanche.

Employée dans un magasin dévolu aux animaux, Marie a aussi débuté il y a cinq ans un élevage de Pinschers nains. C’est d’ailleurs sous le label de son élevage, Les Pinschers de la cité des princes, que Marie a créé la balade canine et désormais le salon du bien-être. La jeune femme nous livre une histoire cocasse.

"Plus jeune, je n’ai jamais eu de chien, assure-t-elle. Au départ, j’aimais beaucoup le Doberman géant. Mais pour posséder un tel chien, il faut de la place. Dès lors, je me suis rabattue sur le Pinscher nain, un chien venu d’Allemagne qui est plus petit mais qui est quelque part la copie conforme du Doberman géant. "

Marie organise son élevage dans le strict respect de ses animaux. Pas question de reproduction industrielle, à la chaîne. "Je table sur une portée par an pour mes femelles à partir du moment où elles ont deux ans. Et à cinq ans, elles prennent leur retraite. Une portée oscille entre quatre et six chiots. Mes chiens ont le pedigree Saint-Hubert. "

Plusieurs fois par mois, Marie emmène ses chiens sur des concours. Dans une des pièces de son domicile trônent les récompenses. Les chiens sont jugés sur de nombreux critères : posture, taille, poids, yeux… "Le Pinscher est un chien très actif, qui aime bouger. Mais en expo, il faut être calme. C’est un animal super-chouette, très sociable, avec un caractère en or et qui s’adapte aussi bien aux enfants et aux personnes handicapées qu’aux aînés. On est loin de l’image du chien à mémère qui court après le facteur. "

Marie Galand se montre très exigeante envers les personnes qui lui achètent des chiens. Elle tient à les rencontrer et ne donne son aval que si elle le sent bien. C’est la règle. "Une cliente qui m’en avait déjà pris un m’en a redemandé un deuxième. Et puis, ce dimanche, des acheteurs précédents se sont annoncés. Je vais donc revoir mes anciens bébés. Un grand moment d’émotion."

1.500 personnes autour de sa balade canine

Marie Galand attend 1.500 personnes autour de sa balade canine et du salon du bien-être animal

S’occuper des animaux demande du temps et de l’énergie. Mais Marie Galand, secondée par des bénévoles, est prête pour accueillir le public lors de son événement. À l’occasion de sa cinquième balade canine, pour marquer le coup, elle a voulu intégrer un salon du bien-être animal qui se tiendra donc au centre de Stambruges ce dimanche 5 août entre 9 h et 18 h.

"Je veux faire partager ma passion, rencontrer des gens et échanger sur nos pratiques. La première année, j’avais eu 50 personnes. L’an dernier, il y en avait 600. Et j’en attends 1.500 ce dimanche ! Il y aura une brocante d’objets multiples de 8 h à 17 h et, aux mêmes heures, la balade canine se déclinera sur deux parcours, à savoir 3 et 5 km. Les parcours sont fléchés et les chiens doivent être tenus en laisse. Un cadeau est prévu pour chaque chien ", signale Marie. "Je voulais aussi agrémenter l’événement de démonstrations, avec vol de rapaces, agility, premiers secours canins, massages, obéissance, pistage, fouilles " Le public découvrira aussi le mondioring, une discipline associant plusieurs exercices (sauts, mordant…).

Marie a bien entendu effectué de la publicité autour de son organisation et a contacté des interlocuteurs spécialisés dans le milieu animalier. Mais le bouche à oreille a aussi fonctionné. Au total, il y aura une centaine d’exposants, venus parfois de loin. "J’ai des gens de Liège, de Bruxelles, de France. Ils n’hésitent pas à faire des kilomètres. Des associations représentant les chats, les chiens, les oiseaux ou les reptiles viendront à Stambruges", assure Marie . "Il y aura également des artisans et des magasins spécifiques. À travers cet événement, nous prônons aussi le recours à une nourriture naturelle pour les animaux. "

En amenant le salon au centre du village, Marie espère aussi attirer et intéresser le public local.

La jeune femme ne s’en cache pas, son rêve est d’ouvrir son propre magasin, avec salon de toilettage. Elle entend se donner les moyens de réussir. "Je fais ce que j’aime, c’est l’essentiel. " Bar et petite restauration attendent les fins gourmets, également végétariens. G.Dx.

Infos au 0472/85.11.42.