Tournai-Ath-Mouscron

Le domaine des Oblats à Velaines a été vendu, en toute discrétion. Une association de neuf familles regroupées au sein d’une fondation baptisée Mais oui ! a acquis le site de 10 ha pour 600.000 € à la congrégation religieuse.

Céline et son fils Lucas, Cécile et Kris occupent déjà une partie du site qui compte notamment un ancien château, de multiples bâtiments et un vaste parc. Ils profitent ainsi de leur premier printemps aux Oblats. Des pruniers fleuris et des champs de jonquilles et de crocus.

Le projet de la fondation est vaste. "Il s’agit tout d’abord d’habitat groupé avec une dimension collective importante. Chacun aura son appartement privé et nous allons mettre plein de choses en commun, comme la cuisine, le salon, un espace de travail, un jardin, le parc… Avec l’idée de cultiver ensemble et de produire une grande quantité de ce que nous allons consommer", expliquent nos interlocuteurs. "Neuf familles ont acheté le site et il y a de la place pour d’autres. Nous ignorons combien exactement, mais cela nécessitera beaucoup de travaux. Les architectes travaillent sur les plans."

Le second volet du projet est tourné vers l’extérieur : des espaces pour des activités culturelles, sociales et pédagogiques (concerts, expositions, formations…).

Le projet doit encore s’affiner mais les objectifs sont clairs. "Il y a une idée de solidarité, de partage. Une envie d’autre chose. De créer du lien entre nous, et avec les habitants du village et même de plus loin. Créer une nouvelle façon de vivre. Nous ne sommes pas en lutte contre quoi que ce soit, mais nous voulons expérimenter autre chose, dans le respect des hommes et de la nature."

Les familles viennent de Tournai, de Mouscron, d’Ath, d’autres communes de Wallonie picarde, mais aussi d’Anvers, de Lille ou encore de Dunkerque. Elles se réunissent toutes les deux semaines pour prendre les décisions relatives à leur projet, qui a convaincu les Oblats. "Ils ne voulaient pas, eux non plus, que les bâtiments soient rasés. Ils voulaient qu’il y ait un projet social derrière. Il fallait aussi que nous soyons assez nombreux de notre côté pour notre projet. Il y en a eu d’autres, de projets, pour les Oblats, dont des idées farfelues. Mais un groupe d’habitants de Velaines a fait pression pour qu’on n’y fasse pas n’importe quoi."

L’acte de vente a été signé mi-octobre. Après des années d’interrogation concernant l’avenir de ce site chéri par les habitants de Velaines et de l’entité de Celles.

Le parc restera ouvert au public

Tournée vers l'extérieur, la fondation Mais oui ! a par ailleurs décidé de toujours permettre un accès au parc des Oblats pour les visiteurs. Comme ce fut le cas quand la congrégation occupait les lieux.

"Nous en avons discuté avec le comité de sauvegarde du domaine de VelainesPour le moment, nous allons toujours permettre cet accès au parc aux personnes extérieures. Nous demandons juste que les visiteurs se promènent sur les sentiers existants et qu’ils ne viennent pas devant les bâtiments. Nous souhaitons juste préserver notre intimité. Il n’y aura par ailleurs plus qu’une seule entrée et sortie. Cela se fera via la grille principale."

La fondation Mais oui ! compte rencontrer la population pour faire part de l’état d’avancement de son projet. La date n’a simplement pas encore été fixée. "Nous avions organisé une première rencontre avec la population parce qu’il y avait plein de rumeurs. C’était en janvier 2016Nous avions proposé une présentation de notre projet. Nous pensions qu’il allait y avoir 20 personnes. Il y en a eu 200. Ils étaient tous ravis de voir que ce lieu allait revivre. Cela nous a donné beaucoup d’énergie."

Quoi qu’il en soit, le domaine s’ouvrira au public lors du week-end des samedi 20 et dimanche 21 mai prochains puisqu’il s’agit des portes ouvertes de l’habitat groupé en Europe. Un week-end qui peut permettre à la fondation de trouver de nouvelles personnes intéressées par leur projet.