Tournai-Ath-Mouscron

Anvers a décroché le titre à l’issue des playoffs lors desquels les Mouscronnois ont brillé

La Superligue de water-polo a donc livré ses verdicts et, malgré leur parcours parfait lors des playoffs avec une dernière victoire face à Malines (10-9), les Dauphins mouscronnois sont venus s’échouer à une encablure seulement du champion, Anvers.

Forcément, la déception est de mise pour Gabo Gallovich et ses hommes. Mais pour le coach mouscronnois, le titre ne s’est sans doute pas joué lors de ces playoffs. "Nous avons gagné nos trois rencontres et les joueurs ont donc bien fait leur boulot, confie Gabo Gallovich . Mais les quelques erreurs commises lors de la phase classique ont pesé lourdement dans la balance. Au final, cela nous coûte le titre. Tout s’est joué à peu de chose, sur des détails. Mais ces détails ont leur importance."

Du côté de Tournai, qui termine donc troisième du championnat, le coach, Martin Bomba, estime que les quatre équipes des playoffs tenaient dans un mouchoir de poche. "Nous avons l’habitude d’être intransigeants chez nous, mais le match perdu à la maison face à Malines a fait très mal. Nous sommes habituellement une équipe de playoffs mais pas cette fois puisque nous n’avons remporté aucun succès, souligne Martin. Face à Anvers ce week-end, nous jouions en décontraction mais, malgré tout, les joueurs se sont appliqués et je les félicite pour cela. Maintenant, nous avons connu trop de hauts et de bas durant la saison. Sur le papier, nous avons peut-être l’équipe de base la plus costaude , mais c’est au niveau du banc que la différence s’est faite par rapport aux trois autres équipes. Nos jeunes doivent encore s’aguerrir."