Athletisme

La Ville de Bruxelles a décidé de détruire le stade Roi Baudouin d’ici 2020 et n’y investit plus beaucoup d’argent. La piste et les infrastructures du Heysel sont-elles encore au niveau pour un tel événement mondial ?

C’est vrai que la Ville n’investit plus vraiment, mais la piste reste en très bon état. Elle est entretenue et on aura encore de superbes performances cette année. Nous ne serons pas loin d’un record du monde dans l’une des épreuves vendredi prochain. Le problème vient surtout des sièges des spectateurs dont le confort ne correspond plus aux normes internationales.

Avez-vous reçu des garanties quant à une prolongation du Van Damme dans les prochaines années ?

Les responsables politiques bruxellois nous ont assuré que nous aurions encore accès au stade, que la Ville nous met à disposition, jusqu’en 2020. Ce qui nous donne une assurance de trois ou quatre ans, car on ne sait pas si cette garantie court jusqu’au 1er janvier 2020 ou après l’édition du Van Damme la même année.

Avez-vous trouvé une autre solution pour après 2020 ?

Je suis encore optimiste. Je ne peux pas croire qu’on va démolir un monument du sport comme l’est le stade Roi Baudouin.

C’est pourtant ce qui est prévu…

Ce sont vos paroles, pas les miennes. Comment imaginer qu’on va détruire ce stade aux si nombreux records du monde, l’enceinte des exploits des Diables Rouges ? J’espère que le bon sens va revenir en Belgique. Plusieurs études montrent qu’on peut avoir un magnifique stade, avec un confort accru pour les spectateurs et un espace VIP, si on rénove le stade Roi Baudouin pour 150 millions d’euros, là où un nouveau projet coûte minimum 400 millions d’euros. Mais bon, ce stade appartient à la Ville de Bruxelles et c’est à ses responsables de prendre une décision.

Et donc, selon vous, il ne faut pas construire un nouveau stade près du parking C ?

Pour moi l’autre stade est quelque chose de totalement privé. C’est à M. Gheysens, le patron de Ghelamco (le promoteur du futur stade national) de persuader les institutions que son projet est rentable. Je ne pense pas non plus que le dossier soit tant communautaire que cela.

Les deux dossiers sont tout de même liés, si les Diables Rouges jouent dans ce nouveau stade, le Roi Baudouin sera difficilement rentable.

Vous savez, les Diables Rouges ne jouent déjà plus dans un stade national mais dans différentes enceintes en Belgique. On pourra toujours organiser des concerts, des matchs de rugby,… en plus des compétitions d’athlétisme au Roi Baudouin. On l’a vu lors des matchs qualificatifs des Diables, la piste ne nuit pas du tout à l’ambiance dans le stade. Un pays se doit d’avoir un stade de 30 000 personnes avec une piste d’athlétisme pour vendre ce sport, l’un des principaux des Jeux olympiques. Si on détruit l’enceinte du Heysel, il n’y aura plus de piste internationale en Belgique. Le stade de la Province de Liège, c’est une tribune de 1000 personnes.

Le Van Damme risque donc de mourir avec le stade ?

En Belgique certainement ! Je ne vois pas d’autres options. Ceux qui détruisent ce stade détruisent le Mémorial.