Athletisme

Jemima Sumgong, première Kenyane de l'histoire championne olympique de marathon, l'été dernier à Rio, a été contrôlée positive à l'EPO lors d'un test pratiqué hors-compétition, a confirmé vendredi la fédération internationale d'athlétisme (IAAF). 

"L'IAAF confirme la tenue d'un contrôle antidopage qui s'est révélé positif sur la personne de l'athlète Jemima Jelagat Sumgong, du Kenya", a affirmé la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF).

Le test a été pratiqué cette semaine au Kenya sur l'athlète de 32 ans, qui a également remporté le marathon de Londres en 2016 et de Rotterdam en 2013, a précisé l'IAAF.

A Rio, Sumgong s'était imposée en 2h24:04. Elle avait notamment devancé la Bahreïnie d'origine kenyane Eunice Jepkirui Kirwa (2h24:13) et la championne du monde en titre, l'Ethiopienne Mare Dibaba 3e (2h24:30), pour devenir la première Kenyane à remporter l'or olympique sur la distance.

Sumgong possède la 45e meilleure performance mondiale de l'histoire en 2h20:41, réalisé lors de sa 4e place à Boston en 2014.

Avant l'annonce de ce contrôle positif, il était prévu qu'elle participe de nouveau au marathon de Londres le 23 avril.