Athletisme

Découvrez tous les résultats principaux.

Le Jamaïcain Omar McLeod sacré sur 110 m haies

Le Jamaïcain Omar McLeod s'est imposé en finale du 110m haies, lundi aux Championnats du monde d'athlétisme disputés à Londres. Après son titre olympique à Rio en 2016, il décroche son premier sacre mondial.

Favori tout désigné de la finale avec la meilleur performance mondiale de l'année en 12.90, le Jamaïcain Omar McLeod a justifié son statut.

L'athlète de 23 ans a confirmé son titre olympique, s'imposant avec brio en 13.04. Il a devancé l'athlète neutre autorisé Sergey Shubenkov (13.14) et le Hongrois Balazs Baji (13.28).

Recordman du monde, l'Américain Aries Merritt a terminé 5e en 13.31. C'est la première fois de l'histoire des Mondiaux qu'aucun athlète américain ne termine sur le podium du 110m haies.


La Kényane Faith Kipyegon sacrée sur 1.500 m

La Kényane Faith Kipyegon, championne olympique en titre, a remporté le titre mondial sur 1.500 m, lundi soir à Londres, en bouclant sa course en 4 min 02 sec 59/100e.

A 23 ans, Kipyegon confirme sa progression, après une 5e place aux Mondiaux de Moscou en 2013 et une 2e place à ceux de Pékin il y a deux ans sur la distance.

L'Américaine Jennifer Simpson (4:02.76) a décroché la médaille d'argent, alors que la Sud-Africaine Caster Semenya (4:02.90), championne olympique sur le 800 m à Rio en 2016, a pris le bronze.

La Britannique Laura Muir, qui a longtemps imposé le tempo sous les encouragements du public, a terminé quatrième, à 7/100e de Semenya.

Au coude à coude avec Kipyegon jusqu'a l'entrée de la dernière ligne droite, la Néerlandaise Sifan Hassan a payé ses efforts, rétrogradant à la 5e place.


La Vénézuélienne Rojas remporte un concours du triple saut indécis

Yulimar Rojas a remporté un concours du triple saut riche en rebondissements. Au terme d'un duel intense avec la Colombienne Caterine Ibarguen, Rojas a décroché la première médaille de l'histoire du Vénézuela lors des Mondiaux d'athlétisme, lundi soir au stade olympique de Londres.

Championne olympique et mondiale en titre, la Colombienne Ibarguen menait le concours jusqu'au 4e essai grâce à un saut à 14m89. Mais Rojas, détentrice de la meilleure performance de l'année (14m96), a bondi à 14m91, décrochant son premier titre majeur en plein air.

Rojas, 21 ans, a donc pris sa revanche sur Ibarguen, 33 ans, qui l'avait devancé il y près d'un an à Rio.

Le bronze est revenu à la Kazakhe Olga Rypakova (14m77), championne olympique 2012 à Londres.


Anita Wlodarczyk championne du monde au marteau pour la troisième fois

La Polonaise Anita Wlodarczyk, double championne olympique en titre, a conservé son titre mondial du lancer du marteau, avec un jet à 77,90 m, après un début de concours compliqué, lundi soir au stade olympique de Londres.

A 31 ans, Wlodarczyk, détentrice du record du monde de la spécialité (82,98 m), est désormais triple championne du monde (2009, 2015, 2017).

Elle a devancé la Chinoise Wang Zheng, qui a réalisé un lancer à 75,98 m. La médaille de bronze est revenue à une autre Polonaise, la jeune (22 ans) Malwina Kopron (74,76 m).

Par une soirée fraîche, Wlodarczyk a utilisé ses trois essais d'échauffement avant de faire la différence (77,90 m au 5e essai). Mais loin de son record du monde.


Christophe Lemaitre passe en demi-finales, avec Van Niekerk

Christophe Lemaitre s'est qualifié pour les demi-finales du 200 m aux Championnats du monde en prenant la 3e place de sa série en 20 sec 40 (vent: +0,7 m/s), lundi soir à Londres.

Lemaitre, médaillé de bronze aux jeux Olympiques de Rio en 2016 sur le demi-tour de piste mais qui sort d'une saison hachée par les blessures (cuisse, mollet), a été devancé dans sa série par le Turc Ramil Guliyev (20.16) et l'Américain Ameer Webb (20.22).

"Le but c'était de pousser dans le virage mais quand j'ai voulu entamer ma ligne droite, j'étais en cycle arrière donc je n'ai pas pu accélérer comme je le fais d'habitude et c'était compliqué, a déclaré le Français. C'est un problème technique. J'avais tellement envie d'envoyer que ça s'est retourné contre moi dans la 2e partie de course. Mais je sens qu'il y a plus de vitesse. Il faut juste que j'arrive à mieux contrôler ma course."

Malgré cette entame délicate, Lemaitre a affirmé toujours croire en son objectif d'atteindre la finale.

"Je suis capable de le faire. Si j'arrive à réparer cette erreur technique, ça peut le faire", a-t-il expliqué.

Le Sud-Africain Wayde Van Niekerk, qui tente le doublé 200 m-400 m, a remporté sa série en relâchant son effort en 20.16 (+0,3 m/s).

Les demi-finales sont programmées mercredi soir à 21h55 (19H55 GMT).


Isaac Makwala, meilleur performeur mondial de l'année, forfait en séries du 200m

Le Botswanais Isaac Makwala, auteur du meilleur chrono de l'année sur 200m, n'a pas pris le départ des séries du double hectomètre lundi soir aux Mondiaux d'athlétisme de Londres, "pour des raisons médicales", a indiqué la fédération internationale d'athlétisme (IAAF).

Makwala, auteur d'un chrono de 19.77 en juillet dernier, devait courir dans la 5e des 7 séries du 200m ce lundi soir.

Le Botswanais disputera la finale du 400m, qui se déroulera mardi soir au stade olympique de Londres. Il y défiera le Sud-Africain Wayde van Niekerk, recordman du monde de l'épreuve. Ce dernier, en quête d'un doublé 200-400m, a bien disputé les séries du 200m. Il y a signé le 5e temps des engagés (20.16).