Athletisme

Le Botswanais Isaac Makwala s'est qualifié mercredi soir à Londres pour la finale du 200 m des Mondiaux-2017, deux heures après avoir parcouru seul la distance dans la série qu'il n'avait pu disputer lundi à cause d'une gastro-entérite.

Le champion du monde du 400m, le Sud-africain Wayde Van Niekerk a déçu en terminant troisième de sa série. Il accède toutefois à la finale grâce au dernier temps de repêchage.

Seul au couloir 7, Makwala (30 ans) avait déjà fait le 'job' en 20.20 pour se qualifier pour les demi-finales plus tôt dans la soirée. Le meilleur performeur mondial 2017 (19 sec 77), malgré le désavantage du couloir 1 et toujours sous la pluie, a ensuite pris la 2e place de la première demi-finale en 20 sec 14 (v +2,1 m/s).

Le principal rival du Botswanais, le recordman du monde du 400m Wayde Van Niekerk a quant à lui couru en 20.28 lors de la troisième série et est parvenu à se qualifier avec le dernier temps de repêchage pour la finale prévue jeudi à 22h52.

L'Américain Isiah Young a réalisé le meilleur temps de ces demi-finales en 20.12 et a impressionné tout comme le Trinidadien Jereem Richards (20.14) et le Turc Ramil Guliyev (20.17). Le Français Christophe Lemaître (20.30) et le Jamaïcain Yohan Blake (20.52) ont quant à eux été éliminés.

L'absence d'Isaac Makwala lors des séries du 200 m puis en finale du 400 m, mardi soir, avait suscité une polémique. Celui-ci n'avait pas été autorisé à prendre le départ des séries par la Fédération internationale d'athlétisme(IAAF) après un diagnostic de maladie infectieuse, une épidémie de gastro-entérite sévissant dans un hôtel officiel de la compétition, et avait été placé en quarantaine en vertu des règlements de l'Agence publique de santé britannique (PHE).

L'encadrement botswanais n'a cessé pourtant de répéter que Makwala n'était pas malade et était apte à concourir. Le coureur de 30 ans s'était même présenté mardi à l'entrée du stade pour disputer la finale du 400 m mais avait été refoulé par des officiels de l'IAAF.

Van Niekerk, champion olympique et recordman du monde du 400 m (43.03), avait facilement conservé son titre.

L'IAAF a finalement autorisé mercredi Makwala à participer au 200 m à l'issue de sa période de quarantaine et après examen médical.

Interdit de départ en finale du 400m mardi pour cause de maladie par l'IAAF, la fédération internationale d'athlétisme, Isaac Makwala s'est dit "brisé", s'estimant "saboté", rapporte la BBC mercredi.

L'athlète du Botwsana, 30 ans, l'un des favoris du 400m, a été mis en quarantaine devant déclarer forfait pour les séries du 200m et la finale du 400m mardi soir pour avoir contracté un virus (norovirus) contagieux.

Isaac Makwala ne digère pas la décision de l'IAAF affirmant qu'une telle situation ne ce serait produite pour Mo Farah ou Usain Bolt.

La finale du 400m a été remportée par le champion olympique et le détenteur du record du monde, le Sud-Africain Wayde Van Niekerk, elevé au rang de "nouvelle superstar de l'athlétisme" après le retrait à l'issue des Mondiaux à Londres du Jamaïquain Usain Bolt, 8 fois champion olympique.

"Il y a quelque chose qu'ils ne veulent pas nous dire", a regretté Makwala. "Ce n'est pas que j'étais malade, il y quelque chose de plus que cela. Comment peuvent-ils juste vous regarder et dire que vous êtes malade ? S'il m'avait contrôlé, il aurait vu qu'il n'y avait pas de problème, mais ils ont juste supposé. Usain Bolt est parti et ils veulent maintenant une autre figure de proue pour l'athlétisme".

Van Niekerk, qui vise un historique doublé 200m-400m, a remporté le tour de piste en 43.98, relâchant considérablement sur la fin cela dit, laissant des regrets à Isaac Makwala. "Quand je l'ai vu passer la ligne, je me suis dit que c'était mon chrono. Il a couru un temps normal. J'étais suffisamment en forme pour aller plus vite".

Wayne Van Niekerk, veut en effet rejoindre dans les annales Michael Johnson, seul athlète auteur du doublé 200-400m. Le Sud-Africain, 25 ans, avait déjà dépossédé l'Américain de son record du monde du 400 m l'an dernier aux Jeux Olympiques de Rio (43.03). Cette fois, il s'agit d'imiter le tour de force réussi par la "Loco de Waco", à deux reprises, lors des Mondiaux de 1995 et aux JO de 1996.

L'Agence publique de santé (PHE) avait annoncé mardi après-midi une trentaine de cas de gastro-entérite, dont neuf en cours, dans un hôtel officiel qui accueille des délégations. "Le norovirus (cause la plus courante de gastro-entérite et de diarrhée) a été identifié dans deux cas après analyse", avait alors précisé le Dr Deborah Turbitt, directrice de la PHE.

Seul athlète de la délégation belge touché, Kevin Borlée est tombé malade dimanche soir à son retour du stade. Le membre du relais 4x400m devrait pouvoir commencer à s'entraîner mercredi.

400 m haies: le Norvégien Warholm en or

Le Norvégien Karsten Warholm, étoile montante de la discipline, est devenu champion du monde du 400 m haies en 48 sec 35, après avoir mené toute la course, mercredi soir sous la pluie à Londres.

Agé de 21 ans, Warholm a devancé le Turc d'origine cubaine Yasmani Copello (48.49) et l'Américain Kerron Clement (48.52), champion olympique à Rio.

Se définissant comme un "viking" sur la piste, Warholm, capable de courir le tour de piste sans les haies basses en moins de 45 secondes, a démontré aussi ses talents dans les épreuves combinées.

En début de saison, Warholm avait indiqué qu'il se consacrerait uniquement au 400 m haies, avec des incursions sur le tour de piste.

400 m dames: L'Américaine Phyllis Francis sacrée championne du monde

L'Américaine Phyllis Francis a remporté le 400 m dames des Mondiaux-2017, mercredi à Londres.

Francis l'a emporté en 49 sec 92 et a devancé la Bahreïnie Salwa Eid Naser (50 sec 06) et l'Américaine Allyson Felix (50 se 08), qui échoue ainsi dans sa quête d'une dizaine médaille d'or mondiale.

Felix a égalé le record de médailles des deux Jamaïcains Merlene Ottey et Usain Bolt avec une 14e breloque aux Mondiaux.

La championne olympique, la Bahaméene Shaunae Miller-Uibo, s'est écroulée à 50 mètres de l'arrivée, visiblement blessée.

La Chinoise Gong Lijiao enfin sacrée au poids

La Chinoise Gong Lijiao a remporté la médaille d'or du lancer du poids mercredi lors des championnats du monde d'athlétisme à Londres. Grâce à un lancé à 19m94, elle a devancé la Hongroise Anita Marton (19m49) et l'Américaine Michel Carter (19m14).

C'est le premier grand titre pour l'athlète de 28 ans, abonnée aux places d'honneur.

Gong avait en effet remporté l'argent à Pékin il y a deux ans et s'était également classée deuxième des J.O en 2012. La Chinoise s'était aussi parée de bronze lors des Mondiaux de 2009 et 2013, sans oublier une troisième place aux Mondiaux Indoor de 2014.