Athletisme Nafi Thiam (2e de la hauteur avec 1,87 m) ne tire aucune conclusion d’une rentrée mitigée. Mais, entre entraînements et études, ses temps de récupération sont limités…

Élégant théâtre de la rentrée en plein air de Nafi Thiam, à l’occasion d’un concours international de saut en hauteur constituant la première manche des AG Urban Memorial Van Damme Series, la place Saint-Lambert de Liège a vu défiler des centaines de spectateurs, simples curieux ou amateurs d’athlétisme, ce samedi. Un bel après-midi de communion avec son public pour la championne olympique de l’heptathlon, qui a ravi les chasseurs d’autographes et répondu de bonne grâce à toutes les demandes de photos.

Seul le résultat sportif, en définitive, aura manqué. Après trois échecs à 1,90 m, dont le premier après avoir trébuché sur ses derniers appuis, Nafi, qui avait franchi 1,84 m puis 1,87 m au premier essai, ne pouvait être satisfaite, d’autant que l’Ouzbèke Nadiya Dusanova s’est imposée avec 1,90 m.

"Bien sûr, je suis un peu déçue. Je ne m’attendais à rien en particulier mais c’est sûr que j’espérais mieux que 1,87 m comme résultat. Du reste, j’ai senti à l’échauffement que je valais mieux que ça. J’aurais aimé offrir plus au public mais bon, en même temps, c’est une première compétition, il y a encore pas mal de réglages à faire, explique-t-elle. En fait, jai bêtement gaspillé deux essais à 1,90 m. Au premier, mes spikes accrochent le revêtement et je trébuche. Puis, je commets une nouvelle erreur au troisième et cela me coûte une barre supplémentaire. C’est dommage parce que c’est génial comme rendez-vous ! Mais je ne m’en fais pas. Il n’y a rien de dramatique…"

Resté sur sa faim lui aussi, son entraîneur Roger Lespagnard évoquait alors une possible fatigue passagère : "Elle a manqué d’énergie dans ce concours et n’a pas trop bien sauté. Peut-être a-t-elle un peu le contrecoup du stage en Afrique du Sud. C’est possible. Depuis deux semaines, je la trouve un peu émoussée. Il faut dire aussi que ses études lui tiennent à cœur et qu’elle n’a quasiment jamais le temps de récupérer."

"Cette semaine encore, je devrai faire l’un ou l’autre déplacement en dehors de la province de Liège pour l’ unif mais ce ne sont pas non plus des randonnées de 40 kilomètres ! nuance Nafi Thiam. Et je m’efforcerai de m’entraîner là où je serai, aux mêmes heures que d’habitude, en respectant aussi mon planning, pour éviter justement la fatigue des trajets. En tout cas, ce samedi, je ne me suis pas sentie fatiguée."

À trois semaines de l’heptathlon de Götzis, Roger Lespagnard précisait toutefois n’avoir que peu d’attentes par rapport à ce rendez-vous servant avant tout à préparer les Mondiaux.